Publié par Preuves & Pratiques

P&P.

Étude norvégienne incluant plus de 900.000 femmes :

les femmes dont les mères ont souffert, en cours de grossesse, d'hyperémèse gravidique,

ou d'un niveau extrême de nausées matinales,

 

ont un risque triplé d'être éprouvées par les mêmes symptômes au cours de leurs propres grossesses.

Vikanes & Coll., British Medical Journal, 29 avril 2010 ; prépublication en ligne.

En savoir plus...


Hyperemesis across generations.

A Norwegian study including more than 900,000 women: women, who were born after a pregnancy complicated by hyperemesis had a triple risk of having hyperemesis in their own pregnancy, or suffering from extreme conditions of morning sickness.

Vikanes & Coll., British Medical Journal, 29 avril 2010 ; prépublication en ligne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :