Publié par Formation Médicale Continue

Communiquer, c’est bien, mais bien communiquer, c’est mieux !

 

.... Nous savons communiquer, cela ne fait plus guère de doute.

 

Il faut maintenant apprendre à le faire bien, la vocation ultime des documents échangés étant d’aller documenter les dossiers patients informatisés.

 

Ceux-ci sont gérés par des logiciels métiers, qui possèdent leurs règles inhérentes à leur système de gestion de bases de données. Ces bases possèdent des champs «date» «numérique» «texte», mais aussi un format de présentation Hprim des documents permettant leur intégration.

 

Un jour peut-être, les fichiers de type PDF indexés permettront, grâce à l’utilisation de tables, l’intégration en l’état dans le dossier du patient. Nous vous recommandons en attendant, l’envoi des messages dans le corps du mail, qui simplifie grandement l’intégration des données dans vos dossiers patients.

 

À force de communiquer, nous pouvons et devons faire évoluer les usages, pour passer du simple empilement chronologique de documents à des fonctions plus évoluées de gestion documentaire.

 

De même, l’APICEM mettra avant la fin d’année son outil de normalisation de résultats de biologie en service : cela permettra d’émettre et de recevoir des résultats conformes aux normes internationales reconnues, grâce à la signature des conventions de preuve entre biologistes et praticiens.

 

Chaque petit pas franchi nous rapproche d’une utilisation optimale des NTIC* au service de la santé de nos concitoyens : il fallait d’abord apprendre à communiquer, à le faire de manière simple et sûre, nous avons franchi toutes ces étapes successives.

 

Il faut maintenant passer à l’étape suivante et prêter attention à chaque détail qui permet une utilisation sûre et rapide des informations qui circulent : présenter son document de la manière attendue par son correspondant, le normaliser, le doter d’un entête Hprim, lui incorporer le cas échéant les codes diagnostics en usage dans la profession…

 

On n’envoie pas un document pour soi, mais pour l’usage d’un confrère ou d’un partenaire dans une démarche de soins.

.........

 

Docteur Alain CARON.

*NTIC : nouvelles technologies de l’information et de la communication

Communiquer, c’est bien, mais bien communiquer, c’est mieux !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :