Publié par Preuves & Pratiques

P&P.

Déclin cognitif et transmission entre époux

Revue américaine de littérature comprenant notamment une étude incluant 1.200 couples âgés suivis pendant 12 ans :

la personne qui s'occupe de son ou de sa conjoint(e) atteint(e) de démence

est elle-même en danger de déclin cognitif en raison de

facteurs psychosociaux (dépression, isolement social, problèmes de sommeil),

comportementaux (manque d'exercices physiques, repas insuffisants) et

physiologiques (syndrome métabolique).


Tous ces facteurs sont modifiables.

Vitaliano & Coll., Journal of the American Geriatric Society, 13 mai 2011 ; prépublication en ligne.

 En savoir plus...


Cognitive decline and transmission to spouse caregiver

An American review of the medical literature comprising of a study including 1,200 aged couples, followed during 12 years: spouse care givers (CGs) may be at higher risk of cognitive impairment or dementia than NCG spouses in response to several mediators, including psychosocial (e.g., depression, loneliness, social isolation, sleep problems), behavioural (e.g., exercise, diet), and physiological (e.g., metabolic syndrome and inflammation) variables. All risk factors are considered as modifiable.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :