Publié par Responsable éditorial

      images-copie-18.jpeg
  Un système qui se dégrade, des patients, qui, faute de moyens financiers, renoncent à se soigner, l'inégalité d'accès aux soins entre zones rurales et grandes villes... Le pronostic vital du modèle français de santé est engagé. Traitement de choc : des réformes courageuses........

DÉSORGANISATION DU SYSTÈME

Tandis que les syndicats de spécialistes discutent le bout de gras pour conserver leur confort libéral, oubliant au passage que c'est la collectivité qui leur assure leurs revenus, les médecins de premier recours, majoritairement en secteur 1, se paupérisent. .....


RÉPARTITION INÉGALE
..........

L'accès géographique aux soins est le prochain grand chantier sanitaire de François Hollande. Osera-t-il, cette fois, un traitement de choc ? 

 

LIRE L'ARTICLE COMPLET


LE PRIX DES MAUX

Secteur 1 : les consultations et actes sont facturés et remboursés au tarif de la Sécurité sociale, soit 23 € pour un généraliste et 28 € pour un spécialiste.
Secteur 2 : le médecin pratique des suppléments d'honoraires qu'il fixe «avec tact et mesure».

* Article publié dans le numéro 811 du magazine Marianne paru le 3 novembre 2012


   GG-2012-11-08-a-18.06.35-copie-1.jpgClotilde Cadu - Marianne | Jeudi 8 Novembre 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :