Publié par Formation Médicale Continue

h-20-1707930-1253636161.jpgSuicide d’un généraliste en Vendée : le stress professionnel évoqué


Un médecin généraliste de 34 ans a probablement tué son épouse et ses quatre enfants dans leur maison avant de mettre fin à ses jours à Pouzauges en Vendée,

selon les enquêteurs qui ont évoqué « un professionnel en situation de surmenage » avant le drame.........

.... Le médecin était, selon son entourage, « un professionnel en situation de surmenage, de stress professionnel », a expliqué le procureur.

 

L'homme, qui exerçait dans la commune voisine de Montournais, « était fatigué, il travaillait trop », a affirmé le père de Sylvie, l'épouse du médecin, aux enquêteurs.

« Son métier l'a tué, il voulait trop bien faire » a-t-il ajouté. Selon l'Ordre des médecins de la Vendée, dans le canton de Pouzauges, il y a un médecin pour 1 368 habitants et « le nombre de médecins n'est plus suffisant pour la population ».

 

....... Ceux qui connaissaient le médecin étaient encore étonnés par le drame lundi. « Je l'ai vu il y a un mois à son cabinet. C'est notre médecin de famille, je ne comprends pas » a expliqué aux journalistes Yvan Guédon.

 

Le docteur Bécaud « était investi dans sa profession de médecin généraliste et avait le souci du devenir de la médecine en zone rurale » a fait savoir le maire de la commune.

 

« Cela nous a fait un choc à tout le monde » a considéré Odette Jadeau, qui réside en face du cabinet du médecin.

« Il va y avoir sept ans qu'il était arrivé là, il était très bien. Il va nous manquer, on n'a plus de docteur » a-t-elle ajouté

 

 

revue LE GENERALISTE

 

Trois fois plus de suicides de médecins que chez France Télécom !

 

Le burn-out, ça n'arrive pas qu'aux autres !

 

EBM : Evidence-blues médecine

Passeport pour la Zénitude

Salle détente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :