Publié par Responsable éditorial

 

Site pour vous et vos patients (interrogatoire complet)

copieecran-2010-04-25-a-13.06.06.jpg


LIEN :cliquez sur l'image

GG-2013-03-31-a-09.05.52-copie-1.jpg


 


1 - Avant le Départ


La trousse médicale
Il convient d’emporter des fournitures médicales en quantité suffisante pour parer à toute éventualité pendant la durée du voyage. Une trousse médicale est indispensable quand on se rend dans un lieu où les risques sanitaires sont importants, en particulier dans les pays en développement, et où il n’est pas certain que l’on puisse se procurer certains médicaments.
La pharmacie doit comprendre des médicaments de base contre les maux courants, des articles de premiers secours et tout autre article médical dont pourrait avoir besoin l’intéressé, comme des seringues et des aiguilles.
Certaines catégories de médicaments délivrés sur ordonnance ou certains articles médicaux doivent être accompagnés d’une attestation signée par un médecin certifiant que le voyageur a besoin du médicament ou de l’article en question pour des raisons médicales. Certains pays exigent que le certificat soit contresigné par les autorités sanitaires nationales.


Assurance
Renseignez-vous auprès de la caisse d’assurance maladie dont vous dépendez et auprès de votre compagnie d’assurance sur les possibilités de remboursement des frais médicaux à l’étranger. Ceux-ci, selon les pays, peuvent être extrêmement élevés. Il est donc vivement conseillé de souscrire à une assurance maladie et de rapatriement bien adaptée au pays de destination. Elle doit être souscrite avant le départ. Gardez avec vous le numéro du contrat ainsi que les numéros de téléphone de l'assistance.


Quels documents prendre ?
Voici une liste de documents à prendre avec soi :
*Carnet de vaccination international. Il peut être indispensable pour pénétrer dans certains pays. Pour cette raison, gardez-le sur vous, avec votre passeport,
*Contrat d'assurance rapatriement,
*Carte européenne d'assurance maladie : si vous voyagez au sein de l'union européenne,
*Une liste des numéros de téléphone des ambassades ou consulats pour les pays visités,
*Vos médicaments si vous bénéficiez de traitements au long cours, avec une ordonnance de renouvellement. Faites préciser sur l'ordonnance par le médecin ou le pharmacien le nom des médicaments en langage international. En effet tous les médicaments ont une DCI (dénomination commune internationale) utilisée partout dans le monde, alors que leurs noms commerciaux peuvent être différents.
Et n'oubliez pas un dictionnaire ou au moins un lexique qui vous permettra de vous faire comprendre en cas de difficultés, ainsi que le numéro de téléphone de votre centre d'opposition pour votre carte de paiement.


2 - Durant le voyage
Règles de base en zone tropicale
*Ne pas marcher pieds nus sur les plages, sur les sentiers en forêt, en fait, évitez totalement de marcher pieds nus (filaires) ;
*Ne pas s’allonger à même le sable : utilisez une natte en raphia un peu épaisse (ankylostomoses)
*Ne pas se baigner dans les eaux douces, en particulier les rizières (bilharziose) ;
*Ne pas caresser les animaux même domestique (risque rabique) ; 
*Ne consommer que de l’eau en bouteille encapsulée ;
*Éviter les glaçons, sauf s’ils sont industriels ; 
*Ne pas consommer d’aliments crus ou peu cuits, en particulier crustacés, légumes frais et viandes 
*Peler les fruits avant de les déguster ;
*Évitez laitages et crèmes glacées ;
*Éviter de laisser sécher le linge à l’extérieur ou sur le sol (risque de ponte d’insectes sur le linge)


2.1 - Risques généraux

Traumatologie
Les risques d'accident de la circulation sont beaucoup plus grands lors d'un voyage à l'étranger.
Voyage en avion


Les voyages en avion, surtout les voyages intercontinentaux, sont longs et pénibles. Ils exposent les passagers à divers phénomènes qui peuvent nuire à leur santé et à leur bien-être. Les personnes qui ont déjà des problèmes de santé peuvent y être plus sensibles et doivent consulter leur médecin ou se rendre dans un centre de médecine des voyages longtemps avant le départ. Les risques que comportent les voyages aériens pour la santé peuvent être réduits si les voyageurs se préparent bien et prennent des précautions simples avant, pendant et après le vol.


Décalage horaire
On entend par décalage horaire - aussi appelé Jet-Lag - la perturbation de l’horloge interne de l’organisme (portant sur 24 heures environ) et des rythmes circadiens due aux déplacements sur plusieurs fuseaux horaires en peu de temps, par exemple lors d’un vol d’est en ouest ou d’ouest en est.
Les principaux troubles observés concernent le sommeil et l'appareil digestif. Il s'agit essentiellement de difficultés à l'endormissement, d'insomnie ou de somnolence diurne ; les troubles digestifs, bénins et variés sont largement dus aux variations des horaires de prise des repas, mais aussi au changement de régime alimentaire. L'ensemble de cette symptomatologie entraîne une fatigue accrue, une irritabilité, des difficultés de concentration, dont se plaignent les voyageurs. Ses effets peuvent se faire ressentir durant plusieurs jours et disparaissent progressivement à mesure que le corps s’adapte à l’heure locale.


2.2 - Risques spécifiques

Boisson & alimentation
Eau : boire seulement de l'eau minérale en bouteille ou de l'eau bouillie ou traitée (filtre ou agent chimique), pas de glaçon sauf glaçons industriels.
Aliments : préférer les aliments bien cuits. Faire attention: aux salades, charcuteries, fruits de mer, mayonnaise, crèmes glacées, crèmes au beurre, etc...


Hygiène des mains : se laver les mains avant chaque repas et n'utiliser que des essuie-mains à usage unique.


Baignades en eau douce
Éviter les baignades en eau douce.


Moustiques
Les moustiques peuvent transmettre plusieurs maladies en zone tropicale, dont certaines sont graves (paludisme, infections virales...). La protection contre les piqûres de moustique est dont essentielle pour éviter ces maladies.


Soleil
Le soleil, aussi agréable soit-il, présente des dangers surtout en zone intertropicale où ses rayons sont particulièrement puissants. Ne pas oublier que les nuages laissent passer les rayons ultraviolets et qu'il faut donc aussi se protéger du soleil par temps couvert. Attention aux enfants et aux personnes à la peau claire, plus vulnérables aux attaques du soleil.


Chaleur
Pour éviter le coup de chaleur, il faut se protéger par le port de chapeau à large bord, de vêtements clairs et amples, et boire beaucoup et régulièrement (de l'eau !) afin de s'hydrater correctement. Il faut aussi prendre le temps de s'acclimater et éviter toute fatigue excessive durant les deux jours qui suivent l'arrivée. Ensuite, évitez les efforts physiques importants pendant les heures chaudes de la journée.


Sexe
Des contacts sexuels non protégés peuvent transmettre le sida, l'hépatite B, ou d'autres IST (Infections Sexuellement Transmissibles). Il faut donc se protéger quel que soit le type de rapport sexuel : le préservatif est indispensable.


3 - Au retour Dans quel cas faut-il consulter un médecin au retour ?


Une visite médicale est indiquée après le retour si vous :
*souffrez d’une affection chronique telle qu’une maladie cardio-vasculaire, le diabète sucré ou une maladie respiratoire chronique ;
*présentez une fièvre au retour d’un voyage dans une zone d’endémie palustre : c'est une urgence médicale !
*présentez un des troubles suivants dans les semaines qui suivent son retour de voyage : diarrhée persistante, vomissements, jaunisse, troubles urinaires, maladie de la peau ou affection génitale ;
pensez avoir été exposé à une maladie infectieuse grave pendant son voyage ;
*avez passé plus de trois mois dans un pays en développement.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :