Publié par CNOM

copieecran-2011-06-19-a-12.01.58.jpgQuelques « recettes » pratiques avant d’apposer sa signature-
par Dr Xavier DEAU - Commission Nationale Permanente 2010-2011-CNO 



Avant d’apposer ma signature sur tout document je me pose quelques questions essentielles :

 


-Ma signature ouvre à mon patient l’accès à des droits sociaux ou le bénéfice secondaire d’exceptions prévues par la loi « générale ».

Mon rôle sociétal est majeur. Est-ce que je signe en toute indépendance et liberté ces documents ?

 

-J’ai bien interrogé et examiné mon patient. Suis-je compétent pour signer et suis-je prêt à assumer les conséquences individuelles et sociétales de ma signature ?

 

-Mon interlocuteur est-il conscient que ma signature n’est valable qu’à l’heure ou la date où celle-ci est apposée ?

-Est-ce que toutes les qualités rédactionnelles de mes certificats sont requises ?

 

-Ai-je bien pris le temps de relire et d’informer mon patient de mes écrits, avant de les signer ?

 

-Afin de ne pas banaliser ma signature, ai-je pris le soin d’informer mon patient des conditions dans lesquelles j’appose ma signature : acte de prévention au cours d’une consultation normale ou acte purement administratif dont la valorisation est laissée à la libre appréciation de « mon tact et de ma mesure » ?

 

-Au travers de la demande de signature, la société me fait confiance en me donnant un vrai rôle « d’arbitre », mais avant de signer je me dois de me poser 4 questions fondamentales :



          *Qui me demande cette signature ?

          *Cette signature est-elle demandée avec le consentement du patient ?

          *Pourquoi et dans quel but cette signature est demandée ?

          *Quelles sont les conséquences personnelles et sociétales de ma signature ?

 


Ceci  est le chapitre 8 de la synthèse

télécharger la sythèse ( 15 pages )   LIEN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :