Publié par PrévaRance

PrévaRance 

  cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

Capture-d-ecran-2010-07-28-a-13.11.47.jpg

 

NICE - 4 ème Congres national de la Médecine Générale

communication orale n° 83

Titre  : Un dépistage systématique des patients à  haut risque cardio-vasculaire (HRCV) suivi d‚une prise en charge adaptée est il possible et efficace ?: Programme Prévarance


   Vidéo sur WAT TV :http://www.wat.tv/video/prevarance-2vxtt_2jvff_.html   LIEN 


 

Type de présentation : Communication orale

Mots clés            : prévention,primaire,du,risque,vasculaire,dépistage,éducation,thérapeutique
Message clé          : Optimiser la prise en charge des patients à haut-risque cardio-vasculaire

Orateur                :Docteur Gérard HAMONIC-Pleudihen-sur-Rance      Réseau RivaRance

 

METHODE: Après information de la population d‚un canton ( 25 000 habitants) par courriers, journaux, affiches..., 18/22 médecins généralistes (MG) aidés par 11 pharmaciens ont accepté de dépister le RCV des hommes 50-54 ans et des femmes 60-64 ans et leur proposer en cas de HRCV  une prise en charge (éducation par 15  infirmières libérales, 2 diététiciennes et  un éducateur physique). Une rémunération forfaitaire était prévue si le MG dépistait au moins 60% de sa clientèle de cet âge en un an.

RESULTATS: 685/945 patients (73%)  incluables ont été dépistés. 100% des MG ont respecté leur contrat. 171 (25%) étaient à  HRCV: 62% en prévention primaire, 19% en prévention secondaire et 19% avaient un diabète à haut RCV. 63 (37%)  ont réellement débuté le programme. Après 19 mois en moyenne, 32% des patients n‚étaient plus à HRCV. Les patients à la fin du programme étaient mieux équilibrés pour leur HTA (de 35 à 59%) et leur dyslipidémie (de 45 à 88%) mais leur IMC, tabagisme, activité physique et consommation d‚alcool n‚avaient pas varié significativement. CONCLUSION: Un dépistage systématique du RCV par les médecins généralistes est possible. 25% de la population de cet âge est à  HRCV. Après plus d‚un an et demi, seulement 37% de ces patients ont démarré cette prise en charge gratuite qui a permis de diminuer de 32% les patients à HRCV en modifiant surtout leur HTA et leur dyslipidémie par une thérapeutique médicamenteuse plutôt que par une modification significative de leur mode de vie.


  Juin 2009 :Poster commenté

 

 

 

et  en 2011

copieecran-2010-07-08-a-19.53.45.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :