Publié par Formation Médicale Continue

 
Les poussées d’herpès labial ("bouton de fièvre") guérissent spontanément.

 

Un traitement antiviral préventif est une option surtout chez les patients fortement gênés par une répétition fréquente des poussées d’herpès labial et chez les patients immunodéprimés.


L’herpès labial ("bouton de fièvre") est une affection de la peau et de la muqueuse des lèvres causée par Herpes simplex virus.

Environ 15 % à 30 % des adultes présentent des poussées d’herpès labial. Une poussée d’herpès labial débute par des sensations de brûlure et de fourmillements localisées à une petite partie du pourtour de la bouche, laissant apparaître une rougeur.

Six heures à deux jours après les premiers symptômes, des vésicules se développent, qui en quelques jours laissent la place à des croûtes.

L’herpès labial est contagieux jusqu’à l’apparition des croûtes.

Pour limiter la transmission de l’infection, il est conseillé de ne pas toucher les lésions, d’éviter les contacts buccaux et de se laver souvent les mains.

 
Une dépression du système immunitaire rend les poussées d’herpès labial plus fréquentes.

 

D’autres facteurs sont évoqués : soleil, rayons ultraviolets, extracti

logo-copie-2.jpg

on dentaire, fièvre, règles, stress, fatigue, etc.


La plupart du temps, une poussée d’herpès labial est bénigne et guérit spontanément en 8 à 10 jours.

Leur fréquence est variable : de 1 à 2 poussées par an ; jusqu’à 1 par mois chez près d’un quart des patients.

En cas de surinfection, l’application d’un antiseptique cutané tel que la chlorhexidine sur les lésions est un appoint au lavage à l’eau et au savon.

Quand les douleurs sont mal tolérées, le paracétamol oral est le médicament de choix.


Les antiviraux (aciclovir, valaciclovir) ont une efficacité limitée en cas de poussée d’herpès labial : il est raisonnable de s’en passer pour éviter leurs effets indésirables.


Un traitement antiviral préventif par voie orale est une option chez les patients fortement gênés par une répétition fréquente des poussées d’herpès labial et chez les patients immunodéprimés.

 

©Prescrire 1er mai 2014
"Herpès labial. L'essentiel sur les soins de premier choix" Rev Prescrire 2014 ; 34 (367) : 366-368. (pdf, réservé aux abonnés)