Publié par CNGE_AC

  GG-2013-01-03-a-21.41.25.jpg

          "Les médecins généralistes investis de près ou de loin dans l’enseignement de la discipline, maîtres de stages, chargés d’enseignements, tuteurs, chefs de clinique, enseignants associés et titulaires, sont au contact des futurs professionnels, et motivés à la transmission des savoirs.

           Nous le faisons car nous sommes porteurs, chacun avec nos déterminants personnels et nos différences, d’une idée, d’une appétence, d’un devoir, d’un attachement ou d’un enthousiasme pour ce qui fonde les valeurs de notre métier.

           Nous sommes tous attachés à la relation d’aide et à l’accompagnement, aux progrès et à la démarche scientifiques au service de la santé des patients.

           Orienter la construction de l’identité professionnelle des jeunes, les aider à intégrer ces valeurs dans leur démarche, promouvoir simultanément la rigueur et l’empathie, sont des défis passionnants qui donnent un supplément de sens à nos engagements professionnels et personnels.

           Pour que ces engagements aient le retentissement que l’investissement de tous mérite, encore faut-il qu’il trouve un écho dans la société, des patients aux décideurs en passant par ces futurs professionnels que nous formons.

           C’est le pourquoi du travail du CNGE qui a besoin de la communauté rassemblée de tous les enseignants de médecine générale pour agir dans le respect de ce qui fonde notre engagement commun.

-Améliorer la pertinence de la formation initiale pour que les futurs professionnels soient des scientifiques humanistes de haut niveau ;

-Produire et diffuser des données issues de la médecine générale pour éclairer et rationaliser nos démarches et nos décisions ;

-Influer sur les tutelles pour que le système de santé soit articulé autour des soins primaires.

           Nous savons que c’est en labourant ces axes que nous aurons demain un système de santé viable, permettant un accès généralisé à des soins de qualité, au bénéfice des patients.

           Nous connaissons l’envers du décor, la marchandisation du système, les inégalités d’accès aux soins, les dérives possibles d’une médecine financière, d’une autre technologique, ou d’une autre universitaire, toutes centrées sur elles-mêmes. Ces dérives se caractérisent par de grands oubliés, le patient et la médecine générale, et ce n’est pas un hasard de retrouver leurs sorts encore une fois liés.

           Je sais votre engagement et notre travail collectif pour une médecine centrée patients. C’est notre bien commun et notre honneur partagé. Je souhaite à toutes et à tous de continuer sur ce chemin ensemble."

Bonne année et meilleurs vœux pour 2013.


Pr. Vincent RENARD.
Président du CNGE
1er janvier 2013
Pour une médecine centrée patientsCollège National des Généralistes Enseignants, Collège Académique
6bis rue des 2 communes – 94300 Vincennes
Tel : 01 53 66 91 80 - Fax : 01 53 66 91 81 - cnge@cnge.fr - www.cnge.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :