Publié par Responsable éditorial

 

La Cour des comptes juge les analyses médicales trop chères et préconise de baisser de façon drastique les tarifs des laboratoires d'analyse médicale, et de mieux encadrer leur volume d'activité.

 


 

extrait LE MONDE | 18.07.2013 à 10h52 • Mis à jour le 18.07.2013 à 17h11 |

 

UN BOND DE 60 % EN 10 ANS

      Pour autant, les dépenses ne sont pas complètement sous contrôle, juge la Cour.

Elles "restent, en effet, soutenues par l'accroissement du nombre d'actes", tels que la numération de la formule sanguine ou le dosage de la vitamine D. Unknown-copie-8.jpeg

En dix ans, le nombre d'analyses a bondi de 60 %, "alors que l'indice de volume de l'ensemble des soins de ville n'a progressé que de 35 %".

       conséquence, la Cour juge indispensable de baisser encore les tarifs, mais aussi de mieux maîtriser le nombre d'analyses.


Y compris dans les hôpitaux, qui ont tendance à refaire certains examens déjà effectués en ville.

A l'hôpital, "une réduction de 10 % à 15 % du nombre d'actes permettrait une économie de 200 à 300 millions d'euros", estime la Cour des comptes.

 




 

article complet   LIEN

 

 

source LE MONDE


 

 

Voiçi une aide :   GG-2013-07-18-a-22.32.21.jpg

 

et   GG-2013-07-18-a-22.35.00.jpg