Publié par Formation Médicale Continue

abreuve nos ... artères ..


 

      Les compressions thoraciques (MCE) doivent être interrompues le moins souvent possible…

Plus que jamais les compressions thoraciques pendant l’arrêt cardiaque sont importantes et doivent être interrompues le moins possible.


La qualité de la réanimation cardio-pulmonaire (RCP) repose sur la qualité des compressions thoraciques : chez l’adulte, il est souhaitable que les compressions thoraciques aient une profondeur d’au moins 5 cm sans aller au-delà de 6 cm.
Le rythme des compressions doit être d’au moins 100 par minute, avec un maximum de 120. Les interruptions doivent être minimisées autant que possible. Pour minimiser ces interruptions lors de la RCP, on ne vérifie plus la présence d’un pouls et immédiatement après le choc et on reprend les compressions thoraciques.


Il est maintenant recommandé de continuer les compressions thoraciques autant que possible lorsque le défibrillateur automatique externe (DAE) est mis en place. Pour cela, pendant que les électrodes sont appliquées sur le thorax, si un deuxième sauveteur est disponible, il continue le massage jusqu’au dernier moment, lorsque le défibrillateur ordonne de reculer pour l’analyse.


 

Version UK


 


Version US

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :