Publié par MédiScoop

« Maladies chroniques : l'Etat fait un premier pas dans la réforme de la prise en charge »

 
Les Echos annonce que « pour la première fois, le gouvernement va restreindre la prise en charge d'une maladie chronique,

en l'occurrence l'hypertension artérielle isolée.Capture-d-ecran-2010-07-30-a-15.39.08.jpg

 

Cette pathologie relativement bénigne devrait disparaître de la liste des affections de longue durée ».


Le journal précise que « cette décision - qui nécessitera un décret - n'est pas encore confirmée.

Elle résulte d'une proposition de la Caisse nationale d'assurance-maladie et du Régime social des indépendants ».
Les Echos explique que « les patients relevant de cette pathologie qui bénéficient aujourd'hui du régime des ALD ne seront pas concernés par la réforme.

Mais à l'avenir, les nouveaux cas d'hypertension isolée ne seront plus remboursés à 100%.

Quarante mille personnes par an seraient concernées, pour une économie de quelques dizaines de millions d'euros ».


Le quotidien note donc que « cette mesure ne générera que peu d'économies.

Elle est néanmoins symbolique. […] En prenant cette décision, le gouvernement espère démarrer la réforme du régime des ALD.


Impossible en effet de prétendre contenir les dépenses de santé sans réfléchir à la prise en charge des maladies graves ou chroniques ».


Le journal constate que « le sujet est délicat, car il touche au portefeuille des plus malades » et remarque que « la mesure n'a pas provoqué de tollé lors de son examen par le conseil de la CNAM ».


« Les associations accueillent beaucoup moins bien un autre décret en préparation, qui concernera les conditions de sortie du régime des ALD pour les patients guéris de leur maladie », continue Les Echos.

 

Revue de presse rédigée par Laurent Frichet
TSAVO PRESSE

Capture-d-ecran-2010-07-30-a-15.21.29.jpg

 

autres articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :