Publié par Prescrire

Maladie d'Alzheimer : une efficacité très modeste et transitoire des anticholinestérasiques au prix de troubles cardiaques graves

Dans le traitement symptomatique de la maladie d'Alzheimer, les anticholinestérasiques exposent les patients à des troubles du rythme cardiaque graves pour une efficacité très modeste et tralogo.jpgnsitoire.

Le Centre régional de pharmacovigilance de Limoges a analysé la base française des observations d'effets indésirables cardiovasculaires des anticholinestérasiques utilisés dans la maladie d'Alzheimer : donépézil (Atacept° ou autre), galantamine (Reminyl° ou autre), rivastigmine (Exelon° ou autre).

De 1998 à 2010, 395 effets indésirables cardiovasculaires (troubles du rythme cardiaque et de la pression artérielle) ont été observés chez 324 patients âgés en moyenne de 81 ans.

78 % de ces effets indésirables ont été graves, dont environ 12 % avec décès.

59 % des patients n'avaient pas d'antécédent de troubles cardiovasculaires. La gravité n'a pas varié selon l'anticholinestérasique.

Chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer, mieux vaut mettre en balance les nombreux effets indésirables des anticholinestérasiques avec leur efficacité modeste et se concentrer sur la prise en charge globale de ces patients sans les exposer aux effets indésirables de ces médicaments, parfois graves.

©Prescrire 1er novembre 2012 

"Anticholinestérasiques : troubles graves du rythme cardiaque" Rev Prescrire 2012 ; 
32 (349) : 833. (pdf, réservé aux abonnés)

 

http://www.prescrire.org/fr/3/31/48112/0/NewsDetails.aspx