Publié par Responsable éditorial

  Capture-d-ecran-2012-12-24-a-12.54.25.jpgLe dispositif de DPC entre en vigueur en janvier 2013.

Monique Weber, Directeur Général de l'Organisme gestionnaire du Développement professionnel continu (OGDPC), souligne dans cette interview que tous les organismes peuvent aspirer à intégrer le dispositif de DPC et indique les modalités d'enregistrement par l'OGDPC et d'évaluation par la ou les commissions scientifiques compétentes. Selon quelles modalités le financement du dispositif se fera et comment en sera déterminée la clef de répartition ?

Comment les médecins pourront-ils remplir leur obligation de DPC ?

Tels sont aussi ces points qui sont abordés ici.
 

TLM : Comment se fera la mise en place du dispositif de DPC ?

Monique Weber : L'OGDPC, véritable pilote du dispositif a été créé au 1er juillet 2012. Quant au dispositif du DPC, il entre en vigueur début janvier 2013. Les organismes agréés au titre de la FMC, de la formation odontologique continue, de la formation pharmaceutique continue, de l'EPP ainsi que les organismes de la FCC, FPC, les organismes de formation continue dans le domaine de la santé dont les actions sont prises en charge par un organisme paritaire collecteur agréé, par un fonds d'assurance formation, régis par le code du travail, ou par l'organisme agréé mentionné à l'article 16 de l'ordonnance n° 2005-406 du 2 mai 2005 simplifiant le régime juridique des établissements de santé bénéficient de la période transitoire allant du 1er janvier au 30 juin 2013.

Sous réserve de s'inscrire sur le site de l'OGDPC avant le 7 janvier 2013, ces organismes pourront proposer des programmes de DPC répondant à une orientation nationale ou régionale et une méthode ou modalité de la Haute Autorité de Santé.

Les orientations pour la première année devraient être très larges, afin de permettre à toutes les professions de santé de s'y retrouver.

Les méthodes, pour leur part, sont connues : elles sont ou seront publiées sous peu sur le site de la HAS.

À ce jour, plus de 1200 organismes se sont manifestés toutes professions de santé confondues.

Au cours du premier semestre 2013, les organismes bénéficiant de la période transitoire feront l'objet d'une évaluation par la ou les commissions scientifiques compétentes, de façon à leur permettre de continuer à être opérationnels, et ce dès la fin de la période transitoire, au 1er juillet.

TLM : Comment les autres organismes pourront-ils rejoindre le dispositif de DPC ?

Monique Weber : Ils devront, tout comme les autres, s'enregistrer auprès de l'OGDPC. Il y aura dans une année normale trois périodes d'enregistrement : janvier, avril et septembre.

Concernant 2013, première année d'exercice, l'enregistrement se fera en juin et en octobre.

Les nouveaux organismes pourront donc déposer leurs dossiers d'enregistrement dès juin prochain, leur évaluation se fera dans la foulée. Sitôt qu'ils seront évalués favorablement ils pourront déposer des programmes.

 

............

 

suite de l'interview    CLIQUEZ

 

 

source / interview MONIQUE WEBER : LES MODALITÉS DE LA MISE EN PLACE DU DPC

par la revue TLM : http://www.tlmfmc.com/site/online.tpl

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :