Publié par Formation Médicale Continue

Les internes choisissent leur  spécialité CNCI.png          

   LES INTERNES qui ont passé les épreuves classantes nationales (ECN) et ont validé le deuxième cycle des études médicales vont défiler à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 30 septembre dans le complexe de Lognes, en Seine-et-Marne, pour choisir leur spécialité d’internat.

 

L’un après l’autre, les 6 217 étudiants concernés opteront,

en fonction de leur rang de classement,

pour une spécialité parmi les 11 filières proposées et pour une ville d’affectation.

 

Parmi les 6 839 postes ouverts cette année par le ministère de la Santé, ils auront le choix entre


3 632 postes de médecine générale,

1 204 en spécialités médicales

557  en spécialités chirurgicales,

318 en anesthésie-réanimation,

86 en biologie médicale,

24 en gynécologie médicale,

177 en gynécologie-obstétrique,

120 en médecine du travail,

274 en pédiatrie,

367 en psychiatrie et

80 en santé publique.

 

      Pour la première fois, les étudiants qui se lanceront dans les filières des spécialités médicales et chirurgicales devront préciser le DES qu’ils envisagent de suivre.

    Les internes qui se tourneront vers les spécialités chirurgicales devront ainsi indiquer, par exemple, s’ils veulent s’orienter vers la neurochirurgie, l’ophtalmologie, l’ORL ou la stomatologie.

     Les internes des spécialités médicales signaleront quant à eux leur préférence entre la cardiologie, la dermatologie ou la médecine interne…

     Les internes pourront changer d’avis entre leur préchoix et le choix définitif de leur DES deux ans plus tard.

    Cette filiarisation, autrement appelée système des quotas, offre aux futurs médecins une meilleure lisibilité sur les postes qui leur seront accessibles en fonction de leur classement. Ce dispositif doit également permettre aux pouvoirs publics d’apporter une réponse plus fine aux besoins de démographie médicale.


Quotimed

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :