Publié par Formation Médicale Continue

GG-2013-11-23-a-14.57.31.jpg

Quel bilan urologique à la soixantaine ?


Le rôle de l’urologue va bien souvent plus loin que l’organe de sa spécialité.

La dysfonction érectile n’est-elle pas le symptôme sentinelle de la maladie coronarienne?

Des levers nocturnes fréquents ne masqueraient-ils pas un syndrome d’apnée du sommeil?

Comment gérer un déficit en testostérone, avec quels risques?

C’est dire que l’urologue doit aujourd’hui aborder l’homme de la soixantaine dans sa globalité.

Comment le faire?

 LIEN

 

Réponse avec

Stéphane Droupy, responsable du Comité d’andrologie et de médecine sexuelle à l’AFU,

Dominique Rossi, chef du service d’urologie, hôpital nord, Marseille et

Gilles Errieau, médecin génraliste à Paris.

 



 

Le laser dans l’HBP : investir ou pas ?


La résection endoscopique est devenue depuis 30 ans la technique de référence dans l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Aujourd’hui, elle est challengée par une nouvelle technique, le laser, dont le développement a été très rapide ces 5 dernières années.

 LIEN


Pour en discuter, nous retrouvons sur le plateau :
Georges Fournier, Professeur d’Urologie au CHU de la Cavale-Blanche, à Brest
Georges Kouri, chirurgien urologue libéral à la Polyclinique Francheville à Périgueux
Emmanuel Della Negra, chirurgien urologue libéral au CHP de Saint-Brieuc
Jean-Patrick Sales, chirurgien digestif et Directeur de l’évaluation à l’HAS

 

 


 

Dépistage du cancer de la prostate : en fait-on trop ?

 

Face à l’impact discuté du diagnostic précoce par PSA sur la mortalité, face au risque de sur-diagnostic et de sur-traitement dénoncé par certains, l'intérêt du dépistage du cancer de la prostate fait de longue date polémique.

A qui proposer un dosage du PSA ?

Sur quels critères évaluer l’agressivité d’un cancer ?

Les outils de discrimination de l’agressivité d’un cancer ont considérablement progressé.

 LIEN

 

 

Le point sur ces nouveautés sur le plateau de Fréquence M en direct du congrès de l’AFU avec :
Xavier Rebillard, urologue, Montpellier
Pascal Rischmann, chef du département d’urologie, CHU, Rangueil , Toulouse
Jean-Patrick Sales, chirurgien, responsable de l’évaluation, HAS

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :