Publié par BEH

copieecran-2010-04-22-a-13.50.03.jpg

 

Le calendrier vaccinal évolue. 

  

   Trois nouveautés marquent cette année 2010 :


-l’introduction de la vaccination systématique contre les infections invasives à méningocoque C,


-le remplacement du vaccin pneumococcique conjugué 7-valent par le vaccin 13-valent dès qu’il sera disponible,


-la vaccination contre la grippe saisonnière de toutes les personnes infectées par le VIH.


       La rougeole est, pour la deuxième année consécutive, la priorité de la Semaine européenne de la vaccination du 23 au 30 avril.


        Le nouveau calendrier, publié aujourd’hui dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » (n° 14-15), inclut pour la première fois, les recommandations vaccinales autour d’un cas de rougeole.

° Méningocoque C
    La vaccination systématique à 1 dose est recommandée pour tous les nourrissons âgés de 12 à 24 mois ainsi qu’en rattrapage, pour une période transitoire, aux enfants, adolescents et jeunes adultes jusqu’à l’âge de 24 ans révolus.

      « L’objectif est d’obtenir une immunité de groupe qui permette de protéger ceux qui sont vaccinés mais également les enfants plus jeunes, de moins de 1 an, les plus touchés, commente par ailleurs le Pr Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations. Le choix de ne pas vacciner les enfants de moins de 1 an a été fait car c’est une période où les vaccins sont déjà nombreux et trois doses seraient nécessaires pour cette tranche d’âge. » Jusqu’en 2009, la vaccination n’était recommandée que pour les groupes à risque.

° Vaccin pneumococcique
     Un nouveau vaccin conjugué comprenant 13 valences a obtenu une autorisation de mise sur le marché et doit se substituer à terme au vaccin pneumococcique conjugué 7-valent dès que possible.

     « Le vaccin initial a perdu de son efficacité avec l’apparition de nouvelles souches (19 A et 7 F) actuellement prédominantes. Le nouveau vaccin conjugué à 13 valences couvre 75 % des infections invasives à pneumocoques contre 16 % pour le vaccin initial », explique le Pr Floret.

 

     Le schéma vaccinal reste le même : 2 doses, l’une à 2 mois et l’autre à 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 12 mois chez les enfants de moins de 2 ans sans facteur de risque.

Pendant la période de transition, des adaptations du schéma vaccinal et des rattrapages sont prévues.

Pour les enfants ayant reçu un schéma complet (primovaccination plus rappel), une dose de rattrapage avec le nouveau vaccin est recommandée au moins deux mois après l’injection et avant l’âge de 24 mois ;

pour ceux qui n’avaient pas reçu une vaccination complète, il est recommandé de remplacer les doses restantes par le vaccin conjugué 13-valent.


Chez les adultes et les enfants âgés de 5 ans et plus infectés par le VIH, la vaccination par le vaccin polysaccharidique Pneumo 23 est recommandée.

° La rougeole
       L’épidémie de rougeole qui a débuté à l’automne 2008 persiste.

L’ensemble du territoire est concerné. La « circulation active et durable » du virus est favorisée par la couverture vaccinale insuffisante chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Il s’agit de rappeler la nécessité d’appliquer les mesures de vaccination autour des cas de rougeole et celles du rattrapage des enfants, adolescents et adultes jeunes non vaccinés. « Leur application, en complément de la vaccination systématique des nourrissons, nécessite la mobilisation de tous les professionnels de santé concernés », insiste Didier Houssin. Pour la deuxième année consécutive, la rougeole a été choisie comme priorité, aux niveaux national et européen, lors de la semaine européenne de la vaccination (voir encadré).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :