Publié par Formation Médicale Continue

  La polyclinique de Dinan passe entre les mains de Vivalto


        Jean-Luc L’Helgouarc’h, président du conseil d’administration de la polyclinique, et Daniel Caille, président du groupe Vivalto, ont signé un accord de partenariat.

Désormais le capital de la polyclinique de Dinan est entre les mains du leader breton de l’hospitalisation privée.

Pour autant, les praticiens de la polyclinique n’abandonnent pas leur gouvernance.

Elle sera exercée conjointement avec Vivalto à travers des comités de direction médicale.

      « Pour les patients et le personnel, il n’y aura aucun changement », assure Daniel Caille, président du groupe de santé. Pour cette stratégie financière, la polyclinique veut asseoir son statut de référent privé en chirurgie sur le territoire de Dinan. Notamment en augmentant l’équipe de praticiens avec des médecins spécialistes à la pointe.

        Dans une logique territoriale, la polyclinique va également travailler avec la clinique de l’Émeraude à Saint-Malo, également dans le giron de Vivalto.

« Les patients pourront profiter des domaines d’excellence de chaque établissement », explique Daniel Caille.

 

source 17/01/2012  /OF  LIEN

 

Logo_Vivalto-copie-1.gif


Vivalto rachète deux cliniques dans l'ouest
Le groupe rennais prend le contrôle de la Polyclinique de la Rance à Dinan, en Côtes d'Armor et de la clinique Sourdille, un établissement spécialisé en ophtalmologie à Nantes, en Loire-Atlantique.

Entreprise née en 2009 de la reprise du groupe breton CPA (Cliniques Privées Associées), Vivalto Santé associe des médecins de l'ouest et un pool de banques dont ING, Crédit Agricole, Crédit Mutuel et BNP Paribas. Leader breton des cliniques privées, le groupe possédait jusqu'à présent trois établissements en Bretagne : la clinique de la Côte d’Emeraude à Saint-Malo, la clinique Pasteur-Lanroze à Brest et le CHP Saint-Grégoire à Rennes. Son chiffre d'affaires avoisine les 120 millions d'euros. Début janvier, Vivalto a pris le contrôle de la clinique Sourdille à Nantes, puis de la polyclinique de la Rance à Dinan. Ces deux établissements représentent des chiffres d'affaires respectifs d'environ 11 et 15 millions d'euros.
par JMP le 21/01/2012  LIEN

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :