Publié par Responsable éditorial

Influence de la visite médicale sur les prescriptions des médecins
Thèse de médecine soutenue le 1er mars 2012

L’influence de l’industrie pharmaceutique et ses conséquences sur les prescriptions des médecins sont l’objet de vifs débats depuis plusieurs années.

Que sait-on de manière objective sur ce sujet ?

Si un certain nombre d’études ont été réalisées à l’étranger, très peu ont été conduites en France. delegue-medical.jpg

 

 

 Thèse Etienne Foisset (PDF – 1.6 Mo)


 

CONCLUSION

"Les prescriptions des médecins sont soumises à de nombreuses influences, la plupart inconscientes.

Parmi ces influences, les laboratoires pharmaceutiques occupent une place particulière à la fois par les moyens dont ils disposent, en premier lieu grâce à la visite médicale, et à la fois par la contradiction entre recherche de bénéfices financiers et prise en charge adaptée des patients.

L'information produite par ces laboratoires reflète cette contradiction, et les messages diffusés n'ont pas l'objectivité nécessaire qui permettrait aux médecins d'effectuer des choix optimaux.

Cela peut se traduire d'ailleurs dans leurs prescriptions par une augmentation des coûts, une augmentation des volumes, et une diminution de critères qualitatifs. Les médecins n'ont généralement pas conscience de cette influence.
Cette étude montre que les prescriptions des médecins généralistes qui reçoivent plus fréquemment des visiteurs médicaux ont des caractéristiques traduisant des objectifs commerciaux des firmes pharmaceutiques, sans bénéfice pour les patients, les caisses d'assurance maladie, ou la gestion des risques sanitaires.
De plus, les médecins interrogés, qu'ils reçoivent ou non des visiteurs médicaux, estiment ne pas être très influencés par la visite médicale.
Le lien statistique n'a pu être établi en raison d'une obligation d'anonymisation, mais ce résultat va dans le même sens que les autres études sur ce sujet, et le mécanisme engendrant ce problème est connu.
Des solutions existent pour essayer de remédier à ce problème, mais pour l'instant, les mesures mises en place semblent être de l'ordre du symbolique."

 


LIEN ATOUTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :