Publié par Daniel FLORET [mailto:daniel.floret@chu-lyon.fr]

De : Daniel FLORET [mailto:daniel.floret@chu-lyon.fr]
Envoyé : mardi 17 novembre 2009 12:41


        Je vous confirme que les vaccins pandémiques adjuvés (Pandemrix et Focetria)
ne doivent pas être administrés par voie SC.

       Nous recommandons que les sujets sous anticoagulant soient vaccinés dès que possible (vaccin disponible a priori dès vendredi) avec le vaccin non adjuvé Panenza par voie SC.

        Ceci ne concerne pas les sujets sous traitement anti aggrégant qui peuvent être vaccinés normalement par voie IM.

         Pour les autres vaccins, on peut en effet les administrer par voie SC, tout en notant que l'efficacité n'est pas garantie.



affaire à  suivre ..........NDLR Webmestre



Les vaccins sans adjuvant autorisés

      L'agence du médicament a autorisé lundi matin la mise sur le marché du vaccin anti-grippe H1N1 Panenza sans adjuvant de la firme Sanofi-Pasteur à destination des femmes enceintes et des enfants de 6 mois à 2 ans.

       Ce vaccin devrait être disponible « avant la fin du mois et peut-être dès la semaine prochaine », a déclaré Jean Marimbert, directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

      Ce vaccin sera disponible essentiellement en présentation multidoses, mais aussi en présentation individuelle, unidose



De : centrecrisesanitaire
Envoyé : mercredi 18 novembre 2009 10:29
À : dd22.centrecrisesanitaire
Objet : RE: Voie d'injection du vaccin

Bonjour,

La décision de vaccination sous-cutanée avec la vaccin Pandemrix, relève d'une évaluation bénéfice/risque que seul le médecin vaccinateur peut prendre (en liaison avec le médecin traitant). Le vaccin Panenza, pour lequel n'existe pas de précaution d'emploi en injection sous-cutané, ne sera pas disponible pour tous à partir du 20/11. En conséquence, les sujets sous anticoagulants, ne pourront être vaccinés, à cette date, que s'ils font également partie des sujets présentant des facteurs de risques (voir la liste qui figure dans la circulaire).

Les antiagrégants plaquettaires n'étant pas considérés comme des anticoagulants, il n'y a pas lieu d'injecter le vaccin en sous-cutané chez les personnes traitées par ces médicaments.

Pr. D. Camus

Pour les échanges avec le CCS merci d'utiliser le protocole de la fiche T7bis de la circulaire
 
( ah !! , la circulaire : NDLR Webmestre)

Cordialement,
Centre de crise sanitaire
01 40 56 75 11
centrecrisesanitaire@sante.gouv.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :