Publié par Responsable éditorial

 

      "Le conseil national de l'ordre des médecins (CNOM) a présenté mardi 29 mai ses recommandations pour faciliter l'accès aux soins, visant à mieux répartir les médecins sur le territoire, y compris par des mesures contraignantes.

     Le conseil recommande également de limiter les dépassements excessifs d'honoraires. Les "questions relatives à l'accès aux soins posent problème depuis des années", a souligné son président, Michel Legmann, évoquant les "contrées sous-médicalisées" et "la question des honoraires avec des dérives inacceptables".

     "Il faut prendre ses responsabilités", a-t-il martelé, conscient que ces propositions, issues du séminaire annuel du CNOM qui s'est tenu du 10 au 13 mai, allaient "faire des mécontents".

      L'Ordre constate "l'échec" des mesures incitatives prises jusqu'à présent et estime que l'augmentation du numerus clausus, qui fixe un quota de médecins à former à partir de la deuxième année des études, "n'est pas la solution".

     Pour la première fois, le CNOM préconise de remédier aux déserts médicaux, ces zones souvent rurales ou périurbaines où l'on manque de médecins, par la contrainte. Il s'agirait d'obliger un jeune médecin, à la sortie de ses études, à s'installer pour cinq ans dans la région où il a été formé.

Les lieux d'exercice seraient déterminés à l'intérieur de chaque région sous la conduite des agences régionales de santé, "en liaison étroite avec le conseil régional de l'ordre".

"Des mesures d'accompagnement, d'incitation et de promotion de carrière" devraient nécessairement être mises en place pour les médecins contraints de s'installer en zone déficitaire, selon le CNOM."GG-2012-05-30-a-07.37.50.jpg 

 

Ref : Le Monde.fr avec AFP | 29.05.2012 à 16h10 • Mis à jour le  29.05.2012 à 16h10

 

LIRE LA SUITE  


 

et  dans OUEST FRANCE

"Le Conseil national de l’Ordre des médecins s’est prononcé pour la première fois en faveur de mesures contraignantes pour mieux répartir les médecins sur le territoire.
........
Installation forcée pendant 5 ans
Le Conseil est en effet favorable à la mise en place de contraintes pour tenter d’enrayer la désertification médicale, qui touche les zones rurales et péri-urbaines.

Concrètement, les jeunes médecins seraient obligés à l'issue de leurs études de s’installer pendant cinq ans dans la région où ils ont effectué leur 3e cycle.

Les lieux d’exercice seraient déterminés à l’intérieur de chaque région sous la conduite des ARS (Agences régionales de santé) et « en liaison étroite avec le conseil régional de l’Ordre », selon Michel Legmann, président du Conseil national de l’Ordre des médecins....."


 

ce que dit l'ORDRE                   télecharger le document  :   lien

"Accès aux soins : recommandations du Cnom
29/05/2012
Le Docteur Michel Legmann présente les recommandations du séminaire ordinal annuel qui s’est tenu du 10 au 13 mai sur le thème de l’accès aux soins, thème présenté comme priorité du Cnom dans sa feuille de route de janvier.