Publié par Formation Médicale Continue

Cystites récidivantes chez les femmes : traiter par épisode plutôt qu'en continu


Un traitement court par antibiotique de chaque épisode est préférable à une antibiothérapie préventive.

 

Une automédication des femmes est parfois envisageable.flacon-urinaire.png


Les cystites aiguës simples sont des infections urinaires basses non compliquées, qui surviennent en dehors de la grossesse ou en l'absence de trouble de l'appareil urinaire.


Fréquentes chez les femmes, elles sont le plus souvent dues à une bactérie intestinale. Un traitement antibiotique en prise unique par fosfomycine trométamol (Monuril°, Uridoz°) est le premier choix.


La fosfomycine trométamol expose à des effets indésirables modérés (troubles digestifs, éruptions cutanées) et semble induire peu de résistance bactérienne.

D'autres antibiotiques parfois utilisés en alternative exposent à des effets indésirables différents, parfois graves, ainsi qu'à une augmentation des résistances des bactéries aux antibiotiques.


Parmi les mesures hygiénodiététiques préventives préconisées, seule la consommation quotidienne du jus de cranberry a une efficacité démontrée, modeste, mais il expose à des interactions avec des médicaments tels que les antivitamine K.


En cas de récidives gênantes (au moins 2 épisodes en 6 mois, ou plus de 3 épisodes en un an), un traitement de chaque épisode, notamment par la fosfomycine trométamol, dès l'apparition des premiers signes cliniques, est préférable à un traitement prolongé préventif, car cela permet de minimiser l'utilisation des antibiotiques, le risque d'effets indésirables  et de développement de résistance aux antibiotiques.


Bien informées et recourant à un avis médical en cas de problème ou de troubles inhabituels, les femmes peuvent parfois traiter elles-mêmes les récidives.

 

 

lien  logo-copie-2.jpg

 http://www.prescrire.org/fr/3/31/48840/0/NewsDetails.aspx

©Prescrire 1er novembre 2013
"Cystites simples récidivantes chez les femmes. Rendre possible une antibiothérapie à l'initiative des patientes" Rev Prescrire 2013 ; 33 (361) : 835-837. (pdf, réservé aux abonnés)

 

Organisme indépendant de formation permanente des soignants, pour des soins de qualité     http://www.prescrire.org/

 

 


 

 

Recommandations utiles contre les INFECTIONS URINAIRES


-Boire suffisamment  (1 à 1,5 litre par jour)
-Uriner souvent et ne pas se retenir
-Eviter le port de vêtements serrés
-éviter le port de sous-vêtements synthétiques
-Faire la toilette intime au savon
-Eviter les irrigations vaginales
-Après avoir été à la selle ,il est recommandé de s'essuyer d'avant vers l'arrière
-uriner aprés les rapports sexuels
-lutter contre la constipation
-Eviter le vin blanc , les épices et le Vichy
-Eviter l'automédication sans consignes médicales

 

source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :