Publié par Formation Médicale Continue

Mode d'Emploivl.jpg


Pour quels patients ?
Pour ceux qui sont en ALD et qui présentent une pathologie neuro-dégénérative identifiée (par ex Alzheimer, maladie de Parkinson... )

 

La liste, non exhaustive, des principales maladies neuro-dégénératives conformes à la Classification Internationale des Maladies (CIM 10) est la suivante :
- Affections dégénératives systémiques du système nerveux central : chorée de Huntington, ataxie héréditaire, sclérose latérale amyotrophique et syndromes apparentés

- Syndromes extrapyramidaux : maladie de Parkinson et autres dégénérescence des noyaux gris centraux
- Autres affections dégénératives du système nerveux central : maladie d’Alzheimer, maladie de Pick, maladie à corps de Lewy et affections apparentées.

- Affection démyélinisante : sclérose en plaques et affections apparentées - Maladie de Creuzfeld-Jacob



Quand coter le VL ?
Une fois par an ..... mais plus "si un changement important de l'état de santé du patient le nécessite"
L'acte médical étant réalisé en présence du patient et de son aidant habituel (famille ou soignant)

 
Comment ?
Pas de document spécifique à remplir, juste un relevé de conclusions à mettre dans le dossier du patient

 
Ou ?
au domicile,en EHPAD, ou tout autre lieu pouvant être assimilé au domicile du patient


Combien ?
La cotation est Vx2 + MD = 56 euros


--------------------------------
  référence du JO du 21/02/2012:

Définition : « Article 15.2.3. ― Consultation réalisée au domicile du patient atteint de maladie neurodégénérative par le médecin traitant.


La visite longue et complexe, réalisée par le médecin traitant au domicile du patient, en présence des aidants habituels, concerne les patients en ALD pour une pathologie neurodégénérative identifiée, particulièrement ceux atteints de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson.


Cette visite est dénommée VL. Elle peut être tarifée une fois par an et/ou en cas de modification de l'état de santé du patient ou de son environnement nécessitant de réévaluer l'adéquation entre les besoins du patient et des aidants naturels et les moyens mis en place.
 
Au cours de cette visite, le médecin traitant :
RELALISE une évaluation gérontologique comprenant notamment l'évaluation de l'autonomie et des capacités restantes, l'évolution des déficiences (cognitives, sensorielles, nutritionnelles, locomotrices), l'évaluation de la situation familiale et sociale ;
ASSURE la prévention de la iatrogénie médicamenteuse ;
REPERE chez les aidants naturels d'éventuels signes d'épuisement physique et/ou psychique ;
INFORME le patient et les aidants naturels :
          sur les coordinations possibles avec d'autres intervenants ;
          sur les structures d'aide à la prise en charge : accueil de jour, hébergement temporaire, réseaux et associations ;
          sur la possibilité de formation pour les aidants naturels ;
          sur la possibilité d'une protection juridique du patient ;
INSCRIT les conclusions de cette visite dans le dossier médical du patient. »


Dernière mise à jour : ( 13-03-2012 )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :