Publié par Formation Médicale Continue

Codes-barres sur ordonnance ? cod.png

 

L’arrêté "code à barres" spécifiant les caractéristiques de l’impression au format code-barres des identifiants du prescripteur sur les ordonnances vient d’être publié au Journal officiel.

Il est immédiatement applicable.

Les médecins de ville sont-ils concernés ?
Si c’est le cas, il va donc falloir modifier en urgence les logiciels médicaux afin qu’ils impriment des codes-barres sur les ordonnances et que les médecins remplacent leurs stocks d’ordonnances papier.
Les ordonnance bizones sécurisées fournies par l’assurance maladie devront-elles aussi passer au pilon ?
Rien n’est prévu. Les éditeurs et même l’Agence des Systèmes d’Informations Partagées n’ont pas été contactés avant la publication de ce décret.
En attendant va-t-il falloir que chaque médecin de ville dessine des codes barres à la règle sur toutes ses ordonnances ?

Au  Journal Officiel du 1er septembre a été publié un Arrêté du 10 août 2010 fixant les caractéristiques permettant la lecture automatique des éléments d’identification du prescripteur sur les ordonnances établies sur support papier (utilisation d’un procédé d’impression de type code à barres).

Les médecins libéraux sont-ils concernés ?
La rédaction du décret est ambiguë. En effet on lit dans l’article 1 que «  L’ordonnance est identifiée au moyen de deux codes à barres correspondant :
― à l’identifiant personnel du prescripteur autorisé à exercer (numéro d’inscription au répertoire partagé des professionnels de santé ou RPPS) ;
― à l’identifiant de la structure d’activité au titre de laquelle est établie l’ordonnance. Ce numéro est le numéro d’inscription au fichier national des établissements sanitaires et sociaux (FINESS) pour les établissements sanitaires et sociaux. Dans les autres cas, y compris les activités libérales exercées en milieu hospitalier, c’est le numéro établi par l’assurance maladie appelé « numéro assurance maladie, AM ». »
..........
Comment faire ?
Le décret indique qu’il faut utiliser des codes à barres conformes au  code 128 tel que défini par la norme NF EN 799.

C’est le format utilisé par exemple sur les vignettes des boites de médicaments depuis l’arrêté du 21 février 1996.
En outre les codes-barres doivent être légendés.
Et surtout ils doivent pouvoir être lus par les “douchettes.” La taille dépend donc de la qualité d’impression.

La résolution doit être au minimum de 300 ppp (points par pouce).

 suite de l'article publié le 4 septembre 2010 par Jean-Jacques Fraslin

 

Rub_ACTU.cfm.jpg


Générateur de code    LIEN

webmestre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :