Publié par Formation Médicale Continue

Située au carrefour de l’Arc Atlantique européen, la Bretagne compte 3,2 millions d’habitants. Les emplois sont de plus en plus concentrés dans les pôles.

Les actifs, en revanche,résident de plus en plus loin de leur lieu de travail. Les aires d’attraction des principaux pôles se sont donc agrandies.


Le taux de chômage s’établit à 9,4 % au 3e trimestre 2013, contre 10,5 % pour la Métropole. L’ossature du territoire breton se compose d’un ensemble de nombreuses villes moyennes et de deux grandes agglomérations, Rennes et Brest.


Le centre du territoire régional est, quant à lui, constitué d’une vaste zone à dominante rurale. L’agriculture et les industries agroalimentaires sont présentes sur l’ensemble du territoire régional et sont d’importantes pourvoyeuses d’emplois en Bretagne.

L’économie régionale bénéficie également d’une forte implantation des activités touristiques.

La pauvreté y est moins marquée qu’au niveau national.

 

La situation sanitaire


La situation sanitaire, appréhendée à travers l’espérance de vie à la naissance, est un peu moins favorable que la moyenne nationale.


les taux de décès standardisés pour les pathologies les plus fréquentes et la fréquence des ALD sont moins favorables que la moyenne nationale, sauf pour le diabète et la maladie d’Alzheimer.


La prévalence de l’obésité adulte est en dessous de la moyenne.


La consommation d’alcool et de tabac chez les jeunes de 17 ans est au-dessus de la moyenne nationale, et la Bretagne est la région dans laquelle la part des jeunes de 17 ans en ivresse répétée en 2011 était la plus élevée (47,4 % contre 27,8 % en moyenne).


Les taux de participation aux dépistages organisés sont supérieurs à la moyenne nationale.

 

Les taux d’IVG et de césariennes sont inférieurs à la moyenne nationale.


La prise en charge sanitaire et médico-sociale


L’offre ambulatoire libérale est proche de la moyenne nationale, à l’exception de la densité de médecins spécialistes qui est inférieure à la moyenne nationale et de la densité d’infirmiers qui situe la Bretagne au-dessus de la moyenne.


À l’exception de l’offre hospitalière en psychiatrie au-dessus de la moyenne, l’offre hospitalière est dans la moyenne nationale (en capacité de lits pour les accouchements, en MCO et en SSR).


Le taux d’équipements pour personnes âgées est supérieur à la moyenne nationale, et le taux d’équipements pour adultes handicapés est dans la moyenne nationale.

 

Les bénéficiaires de l’AAH et de l’APA sont en proportion équivalente à la moyenne nationale.


La part des honoraires issue des dépassements de médecins, qu’ils soient omnipraticiens, spécialistes, chirurchirurgiens ou stomatologues, est inférieure à la moyenne nationale, avec un dépassement moyen inférieur à cette moyenne.

 

En 2012, les hommes ont une espérance de vie de 77,3 ans tandis qu’elle atteint 84,4 ans pour les femmes.
• La densité des médecins généralistes s’élève à 107,1 pour 100 000 habitants en 2012.


 

source

Recueil d’indicateurs régionaux - Offre de soins et état de santé édition 2014

 

 

http://www.drees.sante.gouv.fr/IMG/pdf/rir_doc_partie_2-bretagne_p68_69.pdf

 

GG-2014-08-27-a-19.24.39.jpg

 

 

GG-2014-08-27-a-19.24.46.jpg