Publié par Formation Médicale Continue

 

 Antibiotiques : stopper les prescriptions inutiles, sources de résistances bactériennes


Les antibiotiques sont utilisés pour détruire des bactéries et non pour traiter un symptôme ou guérir d’une maladie non infectieuse.

Chaque prescription doit être réfléchie car les prescriptions inappropriées aboutissent à l’émergence de résistances bactériennes et à des situations d’impasse thérapeutique.

• Toute prescription d’antibiotique doit reposer sur un diagnostic précis, avec un recours aux tests rapides d’orientation diagnostique (Trod), chaque fois que possible.

Le test de diagnostic rapide dans l‘angine, ou la bandelette urinaire dans la cystite, permettent d’éviter des traitements inutiles quand ils sont négatifs.


Un antibiotique au spectre le plus étroit possible, une durée de traitement la plus courte possible, en tenant compte de la fragilité du patient, préservent son efficacité en évitant la sélection de souches résistantes.


L’efficacité du traitement est à évaluer 48h à 72h après le début du traitement.


En cas de doute sur l’utilité d’une prescription d’antibiotique, il est préférable de surseoir et de réévaluer à 48 heures.

Il n’y a pas lieu de prescrire un antibiotique en cas de fièvre isolée ou d'infections virales ou dans certaines infections bactériennes qui guérissent spontanément telles que la rhinopharyngite aiguë,

l’angine virale ;

l’épisode grippal ;

l’otite moyenne aiguë de l’enfant de plus de 2 ans ;

l’otite moyenne aiguë congestive et otite séromuqueuse ; l

’otite externe (antibiothérapie locale) ;

la bronchite aiguë de l’adulte sain, y compris chez le fumeur ;

l’exacerbation aiguë d’une bronchite chronique simple (sans obstruction) ;

l’exacerbation aiguë d’une bronchite chronique obstructive légère ou modérée;

la bronchiolite ou trachéobronchite d’évolution favorable, etc.

• Trois antibiotiques (ou familles d’antibiotiques) sont particulièrement générateurs de résistances bactériennes :

les fluoroquinolones ;

l’association amoxicilline-acide clavulanique et l

es céphalosporines.

 

Parmi ces dernières, les formes orales sont plus à risque que les injectables

et les molécules de 3e génération (en particulier la ceftriaxone) et de 4e génération sont plus préoccupantes que celles de 1re et 2e générations.


Pour en savoir plus,voir la fiche mémo  « Principes généraux et conseils de prescription des antibiotiques en premier recours ».

 

source : Antibiothérapie
01/05/2014

source HAS

http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1736434/fr/antibiotherapie

 

pour en savoir plus dans la pratique quotidienne : 

 

 

  

 Jeudi 22 MAI 



Antibiothérapie

 


images-copie-6.jpeg


Pour qui ? Pour quoi ? Comment ?


 

 

 

 

Expert(s) :

  Dr Mathieu DUPONT - Maladies Infectieuses - CH St Malo


Invitiés: Pharmaciens

Organisateurs : Jean-Jacques PERRON-MG-

Annie MEROT MG

 


LIEU                                     Hôtel BEST WESTERN

Port  de DINAN - 26 r Quai du Tallard - 22100  LANVALLAY

Tel 02 96 87 02 02 


La cotisation 2014 reste fixée à  30 euros  permet d'être membre et  d’assurer notre indépendance,

                  Vous devez l’adresser  au  Trésorier :  

                  Dr PERRON Jean-Jacques, 26 BIS BD ROUGERET - 22750 ST-JACUT



Modalités de participation 2014

  Si présence au  repas (19h30-20h30) inscription obligatoire  à 

fmcdinan@wanadoo.fr

 

 et Versement de 15 € lors de la présence au repas

 

Séance de FMC à 20h30 précises   LIEU

 

Nous vous remercions de prévenir vos confrères ne possédant pas de courriels

  Ce programme consultable sur le site www.fmcdinan.org est  adressé

- par courriel aux médecins ayant communiqué leur courriel à l’association : fmcdinan@wanadoo.fr

 

Le Président                                                                                          Le Secrétaire

Gaétan LEGAILLARD                                                                             Gérard HAMONIC 

 


pour cette soirée

Les médecins libéraux installés participants à cette réunion sont priés d'adresser ou apporter 

UNE  feuille de soins

et attestation de cotisation FAF à  URSSAFF pour l'année 2012 ou 2013