Publié par Responsable éditorial

Amiodarone ou  MULTAQ 

Vous vous posez la bonne question d'un intérêt à mettre du Multaq (Dronédarone) à la place de l'Amiodarone comme cela se fait largement du côté des cardiologues.

Un article de Grange-Blanche (Dr Jean-Marie Vailloud) vous donne tous les éléments du choix et même un avis personnel : recommandations américaines, recommandations françaises, Prescrire...

       Bref, à priori, la Dronédarone est un peu mieux tolérée, moins efficace (on joue quand même la survie des patients) et bien sûr nettement plus chère (8 fois) que l'Amiodarone, avec des avis AFSSAPS qui ont évolué fortement vers l'intérêt du médicament en moins de 6 mois sans que les raisons de cette évolution apparaissent lumineuses.

La médecine au quotidien reste un art difficile.

 

Surtout quand entre temps la FDA annonce 2 transplantations hépatiques sans doute consécutives à la Dronadérone

source:UG Zapping n°39


article publié le 02/11/2010 dans FMCDINAN

MULTAQ = dronédarone 400 mg  :  mieux que l'amiodarone ??Capture-d-ecran-2010-11-10-a-14.18.35.jpg


MULTAQ (dronédarone), anti-arythmi que
Cardiologie - Nouveau médicament
Date    juin 2010
L'essentiel     :Pas d’avantage démontré par rapport à l’amiodarone


MULTAQ est indiqué chez les adultes cliniquement stables présentant un antécédent de fibrillation auriculaire (FA) ou actuellement en FA non permanente, afin de prévenir les récidives de FA ou de ralentir la fréquence cardiaque.


Il est moins efficace que l’amiodarone sur le taux d’échec, défini par un critère combiné associant la première récidive de fibrillation auriculaire et l’arrêt de traitement prématuré pour intolérance ou manque d’efficacité.


Il est contre-indiqué en cas d’insuffisance cardiaque de classe III instable et IV de la classification NYHA.


Chez les patients avec FA paroxystique ou persistante ou flutter auriculaire et facteurs de risques associés, il réduit les premières hospitalisations d’origine cardiovasculaire par rapport au placebo, mais non la mortalité globale.


L’existence d’un seul dosage limite l’adaptation posologique.

 


Pour en savoir plus télécharger la synthèse ou l'avis complet ci-dessous
DOCUMENTS


Synthèse d'avis MULTAQ - CT-7495 (187.63 Ko)


MULTAQ - CT-7495 (124.33 Ko)

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :