Publié par Preuves & Pratiques

P&P.

Activité sexuelle occasionnelle et risque d'infarctus

   Méta-analyse américaine incluant 14 études :


le caractère épisodique de l'activité sexuelle est associé à un risque 2,7 fois plus élevé d'IDM.

Le caractère épisodique de l'activité physique en général est associé à un risque 3,5 fois plus élevé d'IDM.


Ces risques relatifs diminueraient de 45 % pour chaque heure de pratique supplémentaire par semaine...

 



Dahabreh & Coll., JAMA, 23 mars 2011; 305 (12): 1225-1233.

 En savoir plus...


Episodic Physical and Sexual Activity with Triggering of Acute Cardiac Events

American meta-analysis including 14 studies: risk for acute cardiac events was 2.7 times significantly associated with episodic physical and sexual activity; episodic physical activity was associated with 3.5 times higher risk for acute cardiac events. For every additional time per week an individual was habitually exposed to physical activity, the relative risks (RR) for myocardial infarction (MI) decreased by approximately 45%

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :