Publié par FMC DINAN

Vous prenez un traitement anticoagulant au long cours
(Préviscan ou Sintrom ou Coumadine).

Ce traitement rend le sang moins coagulable, (pour simplifier on dit souvent qu' il "fluidifie le sang").

 Comme le sang coagule moins facilement, il y a moins de risque que des caillots dangereux se forment dans le corps.

 Mais comme le sang coagule moins facilement, il existe aussi des risque d'hémorragie.

Prenez votre anticoagulant tous les jours à la même heure, habituellement le soir.

Il est très dangereux de prendre d'autres médicaments que ceux prescrits par votre médecin, y compris les médicaments en vente libre ou ceux qui peuvent vous paraître anodins. Ils peuvent, en effet, augmenter l'activité de l'anticoagulant et donc le risque d'hémorragie, ou au contraire le diminuer et faciliter les accidents de thrombose (vaisseau qui se bouche).

 Ne prenez jamais d'aspirine ni d' anti-inflammatoires, même en cas de douleur ou de fièvre : votre médecin pourra vous prescrire un autre médicament efficace en cas de douleur ou de fièvre.

 Lors d'une consultation chez un médecin, d'une hospitalisation, d'un soin dentaire, d'un soin infirmier, d'un entretien avec un pharmacien, précisez toujours que vous prenez un traitement anticoagulant et mentionnez le nom du médicament et la dose.

Vous devez éviter de recevoir une injection intramusculaire.

Un traitement anticoagulant doit être surveillé par une prise de sang régulière.
Une prise de sang au minimum mensuelle est indispensable , mais votre médecin pourra estimer qu'un contrôle plus fréquent est nécessaire, notamment en début de traitement anticoagulant, ou s'il doit modifier votre traitement (introduction ou arrêt d'un autre médicament), ou si votre traitement est difficile à équilibrer.

 Cette prise de sang permet de mesurer l'INR.
Votre INR doit être à 2,5 (zone thérapeutique entre 2 et 3), sauf cas particulier, par exemple si on a remplacé une de vos valves cardiaques par une valve artificielle mécanique : l'INR doit alors être plus élevé. Dans ce cas votre médecin vous précisera quel INR est souhaitable.

Portez toujours sur vous, (dans votre portefeuille), une carte de traitement par AVK ou une photocopie de votre ordonnance avec l'ensemble de votre traitement dont les AVK.

 Faites toujours faire cette prise de sang dans le même laboratoire, sauf impossibilité.
N'oubliez pas d'en récupérer le résultat le jour même et de le communiquer à votre médecin traitant. Notez régulièrement le résultat (avec la date) dans un petit carnet. 



Si l'INR est trop élevé (le plus souvent donc supérieur à 3), ou en cas de saignement anormal, ne prenez pas votre anticoagulant et téléphonez immédiatement à votre médecin (ou son remplaçant).
S'il n'est pas joignable, appelez le médecin de garde. Il est nécessaire de recueillir un avis médical dans la journée.

Si l'INR est très élevé, supérieur à 5, ou en cas de saignement important, ne prenez pas votre anticoagulant , appelez le SAMU (n° 15) où un médecin vous indiquera la meilleure conduite à tenir : consultation immédiate avec votre médecin ou le médecin de garde, ou hospitalisation en urgence.

Si l'INR est trop bas (généralement inférieur à 2), appelez votre médecin (ou son remplaçant) pour adapter le traitement. S'il n'est pas joignable immédiatement, prenez la dose habituelle de votre médicament plus ¼ de comprimé. Joignez impérativement votre médecin (ou son remplaçant) dans la demi journée.



 Certains patients, traités par un anticoagulant oral depuis de nombreuses années, ont eu l'habitude de faire surveiller leur TP. Il s'agit d'une méthode ancienne de surveillance, moins adaptée, qui est aujourd'hui remplacée par la surveillance de l'INR.

Une contraception est indispensable.
 Les patientes qui souhaitent programmer une grossesse doivent en informer leur médecin ; sauf cas particulier le traitement devra être interrompu.

 Un surdosage du médicament peut se traduire par des petits signes d'hémorragie:
saignement des gencives,
 traces de sang dans les urines dans les selles,
 survenue trop facile de bleus sur la peau.

 Mais il peut aussi se produire des signes importants, parfois graves:
hémorragie digestive
, gros hématome,
 saignement d' une blessure importante.
------
Il convient donc d'être très prudent avec les activités à risque de blessure: bricolage, certains sports.

Certains aliments riches en vitamines K contrarient l'effet du médicament, en particulier les légumes verts à feuilles (épinards, choux, etc.). Ils doivent être consommées sans excès et avec régularité.

 -------------------
N'hésitez pas à téléphoner en cas d'inquiétude ou de questions à propos des anticoagulants

---fin----------
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :