Publié par Preuves et Pratiques

Symptômes dépressifs et risques d'AVC.

Étude prospective incluant 4.120 participants à l'étude Framingham, âgés de 29-100 ans, suivis jusqu'à 8 ans.

Résultats : chez les < 65 ans, le risque de développer un AVC ou un AIT est multiplié par 4,21 (p =/< 0,001) s'ils ont des symptômes de dépression.

Chez les = /> 65 ans les symptômes dépressifs ne sont pas associés à une augmentation du risque d'AVC ou d'AIT.

 La prise d'antidépresseur ne modifie pas ce risque.

L'identification de symptômes dépressifs chez les sujets jeunes pourrait donc avoir un impact dans la prévention primaire de l'AVC.

Salaycik & Coll., Stroke, janvier 2007 ; 38 (1) : 16-21.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :