Publié par Preuves et Pratiques

Infertilité due à des troubles ovulatoires et risque de cancer du sein.

 Données d'une étude prospective de cohorte de 116.671 femmes (infirmières) de 25-42 ans suivies pendant 10 ans :

les femmes affectées de troubles ovulatoires ont eu une incidence de cancer du sein diminuée de 25 %.

Celles qui, en raison de leur infertilité, ont dû être traitées par des inducteurs de l'ovulation ont eu un risque diminué de 40 %.
Dans ce dernier cas, on ignore si cette diminution de risque est liée à l'infertilité ou au traitement inducteur
.


Terry & Coll., Archives of Internal Medicine, décembre 2006 ; 166 (22) : 2484-2489.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :