Publié par Preuves et pratiques

AIT préalable, hypolipémiants, activité physique et sévérité de l'AVC.

 
Résultats d'une étude lilloise incluant 362 patient(e)s (moyenne 70 ans) :

les facteurs indépendants contribuant à un amoindrissement de la sévérité de l'AVC
lors de l'admission ont été

l'activité physique de loisirs,
le diagnostic préalable d'AIT et
le traitement par un hypolipémiant.



Deplanque & Coll., Neurology, octobre 2006 ; 67 : 1403-1410.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :