Publié par Formation Médicale Continue

Personnes âgées, testostérone et DHEA : est-ce la fin du rêve ?

Résultats d'une étude contrôlée de 2 ans incluant 87 hommes et 57 femmes âgés ayant des valeurs hormonales basses :

ni la DHEA, ni des doses basses de testostérone chez les hommes,
n'amélioreraient
la composition corporelle,
 la performance physique,
la sensibilité à l'insuline,
ou la qualité de vie.



Sreekumaran Nair & Coll., New England Journal of Medicine, 19 octobre 2006 ; 355 (16) : 1647-1659.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :