Publié par TELEGRAMME

Permanence des soins. La CFDT déboutée par le juge des référés.

L’union départementale CFDT des Côtes-d’Armor vient de voir le juge des référés du tribunal administratif de Rennes rejeter sa demande en urgence de suspension de l’arrêté pris par le préfet des Côtes-d’Armor, le 7 juillet dernier, pour l’organisation de la permanence des soins dans le département.
Selon le syndicat, depuis l’application de cet arrêté, « aucun médecin libéral n’est d’astreinte dans la quasi-totalité des Côtes-d’Armor et ne peut répondre aux demandes de soins de la population ».
Une argumentation qui a été rejetée par le juge des référés au motif « que depuis deux mois, aucune défaillance préjudiciable à la population costarmoricaine n’a été relevée; que dès lors, l’existence d’une situation d’urgence », susceptible de justifier la requête, « n’est pas établie ».
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :