Publié par SFC

Communiqué de la Société Française de Cardiologie : l'arrêt du traitement par Plavix® sans avis préalable d'un cardiologue peut être dangereux

La Société Française de Cardiologie souhaite réagir à la suite de plusieurs articles
de presse rapportant les résultats de l'étude CHARISMA, qui a comparé l'efficacité
d'un traitement par aspirine et d'un traitement associant aspirine et clopidogrel
(Plavix ®) au long cours.

L'étude a été menée sur une grande population de patients ayant une maladie des
artères ou une association de plusieurs facteurs de risque de cette maladie. Aucun
de ces patients n'avait subi d'intervention récente susceptible de justifier l'utilisation
de clopidogrel (angioplastie coronaire, pose de stent). Au bout de deux ans et sur
l'ensemble de la population étudiée, l'association Plavix® + aspirine ne donne pas de
meilleurs résultats que le traitement par aspirine seul. Ces résultats n'encouragent
donc pas à prescrire un traitement permanent associant le Plavix® et l'aspirine chez
ce type de patients.

En revanche, plusieurs études antérieures ont montré la nécessité de
l'association Plavix® + aspirine dans des situations cliniques très courantes:
pose de stents coronaire ou infarctus notamment. Dans ces situations, l'association
des deux médicaments est nécessaire et permet d'éviter le risque de formation de
caillots à l'intérieur des artères du coeur. L'interruption prématurée de l'un des deux
traitements augmente alors considérablement le risque d'infarctus, complication
souvent mortelle quand elle est survient sur un stent récemment implanté.

Ces données doivent être rappelées pour que les résultats de l'étude CHARISMA ne
soient pas mal interprétés.

Les présentations souvent schématiques de l'étude dans certains organes de presse
et certains titres trompeurs risquent d'inciter certains patients à arrêter spontanément
leurs médicaments, ce qui peut être à l'origine d'accidents graves.

La Société Française de Cardiologie rappelle que l'association de Plavix® et
d'aspirine est souvent indispensable et qu'il est impératif de consulter un
cardiologue avant d'arrêter l'un ou l'autre de ces deux médicaments.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :