Publié par Claude bronner

 ARRETS DE TRAVAIL : AFFUTEZ LES CRAYONS

Les nouveaux arrêts de travail arrivent
et avec eux la grande nouveauté :

Sorties autorisées de.........heures à ..........heures à partir du :.............

              (3 heures consécutives par jour - voir notice 5)

              Cette rédaction avec heures obligatoires est évidemment une interprétation de la caisse qui ne s'impose pas à vous.

En effet la loi dit que le patient doit :
" respecter les heures de sorties autorisées par le praticien, qui ne peuvent excéder trois heures consécutives par jour " (Loi du 13 août 2004 art 27-VI-3è).
C'est donc bien au médecin d'autoriser les heures, mais nul ne dit que ce dernier ne peut pas écrire "sorties autorisées au choix du patient sans excéder 3 heures consécutives par jour".

 Ca ne règle toutefois pas le problème de celui qui habite seul en appartement et a un chien à faire pisser : ces bêtes se contentent rarement de 2 pissous à 3 heures d'intevalle !

              Ce point n'est pas anecdotique :
*on nous oblige à cocher 5 à 10 000 fois par an la case "s'agit-il d'un accident ?" sans aucun intérêt
 *on nous oblige à rédiger une cotation stupide pour un ECG alors qu'il suffirait d'écrire "ECG"
*on nous demande des motifs d'arrêt maladie que madame Lacaisse est incapable de traiter correctement;
*on nous fait écrire des MTR qui ne servent qu'à nous enquiquiner.

    Ce nouvel arrêt de travail est la goutte d'eau qui fait déborder le marigot : céder à la première menace, c'est les encourager à continuer.
Résister, c'est préparer positivement la prochaine brimade dont madame Lacaisse rêve.
A nous de choisir.

              ARRETS DE TRAVAIL VOIR NOTICE 5 "La plage de sortie autorisée de 3 heures consécutives peut être exceptionnellement fractionnée ou allongée sur justification médicale circonstanciée du prescripteur indiquée sur le volet 1 de l'avis d'arrêt de travail destiné au médecin conseil".

Vous avez bien lu : madame Lacaisse est généreuse : vous pouvez évidemment noter à l'attention du médecin conseil que votre patient doit promener son chien et que cela n'aura pas d'incidence sur son état de santé.

Vous pouvez aussi noter "sortie libres car il n'y a pas d'indication médicale au mainien à domicile".

Dans un cas comme dans l'autre, ça n'a pas d'importance, cette tolérance instaurée par madame Lacaisse et le Ministre qui essaient de rattraper à juste titre la bêtise des députés qui n'ont pas beaucoup réfléchi avant de voter la loi est parfaitement illégale : la loi est supérieure aux avis de madame Lacaisse.

              ARRETS DE TRAVAIL : CE N'EST PAS UNE ERREUR Vos coordonnées de médecin prescripteur ne figurent pas sur le volet 3 destiné à l'employeur. C'est une disposition obtenue par les psychiatres pour que l'employeur n'ait aucune idée de la spécialité du prescripteur !


        

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :