Publié par Preuves et pratiques

 Enfants asthmatiques allergiques aux acariens de poussière de maison :
le stress affecte-t-il leur réponse à l'immunothérapie sublinguale (ITSL) ?

Résultats d'une étude incluant 40 enfants atteints d'asthme bénin dû à une allergie aux dermatophagoïdes (pteronyssinus et farinae) et traités par ITSL :

après 6 mois, les paramètres cliniques de la concentration d'ECP (protéine cationique de l'éosinophile) étaient améliorés.

Mais le score symptomatique, le débit exploratoire de pointe et même l'ECP étaient améliorés beaucoup plus nettement chez les enfants non stressés.

Ceci est à rapprocher de la corrélation déjà observée entre stress et médiocrité de réponse à des vaccins antimicrobiens. Le stress pourrait devenir un facteur de pronostic de l'immunothérapie.



Ippoliti & Coll., Pediatric Allergy and Immunology, août 2006 ; 17 : 337-345
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :