Publié par Quotimed.com

         Le ministère de la Santé annonce ce jeudi matin la publication des recommandations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) sur les priorités d’utilisation des vaccins pandémiques,... Roselyne Bachelot ... proposera sous 15 jours à Nicolas Sarkozy la stratégie qui pourra être mise en œuvre quand les vaccins seront disponibles.

L’avis du HCSP, très argumenté et documenté, est mis en ligne sur son site (www.hcsp.fr).

Il recommande de vacciner en priorité, pour protéger le système de prise en charge, les personnels de santé, médico-sociaux et de secours, en commençant par ceux qui so
nt amenés à être en contact fréquent et étroit avec des malades grippés ou porteurs de risque.


Cinq niveaux de priorité sont ensuite définis :


1 - les femmes enceintes à partir du 2etrimestre, l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois (priorité qui pourra être revue si une absence de surrisque de décès chez ces bébés sans comorbidité se confirme), les nourrissons de 6 à 23 mois avec facteur de risque ;

2 - les sujets âgés de 2 à 64 ans avec facteur de risque ;

3 - les 6-23 mois sans facteur de risque,les 65 ans et plus avec facteur de risque ;

4 - les 2-18 ans sans facteur de risque (priorité qui pourrait être relevée en fonction des circonstances épidémiologiques et de la disponibilité des vaccins) ;

5 - sujets âgés de 19 ans et plus sans facteur de risque.



         Le Haut Conseil conseille de privilégier l’utilisation de vaccins sans adjuvant pour les 6-23 mois, les femmes enceintes, et certains porteurs de maladies auto-immunes.
     
Le schéma vaccinal de base prévoit deux doses espacées de 21 jours.

      Tant que les données ne sont pas disponibles, le HCSP exclut la co-administration d’un vaccin grippal saisonnier et d’un vaccin pandémique A(H1N1)v.

       Le . ›



 R. C. Quotimed.com, le 10/09/2009
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :