Publié par Revue de Presse

Au chapitre des nouveaux inscrits, la morale est édifiante.
Entre le 1er janvier 2008 et le 1er janvier 2009,
5 166 médecins en activité se sont inscrits à l’Ordre.
Leur âge moyen est de 34,7 ans
(33,5 ans pour les femmes et 36 ans pour les hommes), et

67 % d’entre eux ont choisi l’exercice salarié,
32 % le remplacement, et
10 % seulement l’exercice libéral.

« Les effectifs médicaux commencent à baisser »
Le Figaro économie, Le Parisien, Les Echos, La Tribune

          C’est ce que titre Le Figaro économie, qui aborde la publication par l’Ordre des médecins de l’« Atlas de la démographie médicale », et résume : « D'année en année, la perspective se confirme : accéder à un médecin va devenir de plus en plus difficile ».

          Le journal explique que « la densité médicale commence à baisser », avec « 290,3 praticiens pour 100 000 habitants le 1er janvier dernier, contre 300,2 début 2008. […] Le nombre de médecins «en activité régulière» recule aussi en valeur absolue : ils étaient 199 736 en début d'année, soit un repli de 2% ».

        « Une première que la hausse de 5,5% du nombre de remplaçants, à 9 999 médecins, ne compense qu'en petite partie », constate Le Figaro économie.

           Le quotidien aborde en outre un « phénomène nouveau : certains médecins autrefois installés ferment leur cabinet et deviennent remplaçants, visiblement pour échapper aux semaines à rallonge ».

             Le journal se penche sur les « inégalités régionales persistantes », puis sur « une pyramide des âges inquiétante ».
          Le Figaro économie observe ainsi que « le nombre de médecins retraités a augmenté de 5,2% en un an. La moyenne d'âge de ceux qui travaillent est de 51 ans
et les effectifs de médecins de plus de 50 ans ont augmenté de… 53% entre 2008 et 2009 ! ».


           Le quotidien note enfin que « face à la pénurie, hôpitaux, cabinets de ville et mairies «chassent» des médecins étrangers. Le cas des Roumains a souvent été médiatisé mais ils ne représentent que 12% des 9 112 médecins étrangers en activité, derrière les Belges (16,4%). Suivent les Allemands (10,9%), les Algériens (10,3%) […] ».
            Le journal précise que « ces médecins étrangers ne s'installent pas plus à la campagne que leurs confrères français. Pas de quoi combler les inégalités… ».
De son côté, Le Parisien souligne en bref que « quelque 20% des médecins nouvellement répertoriés en France en 2008 sont étrangers, selon l’Ordre, qui s’inquiète de la qualité de leur formation, en particulier pour les Roumains ».

          Les Echos relaie également la publication de cet « Atlas de la démographie médicale ».
Le quotidien retient que « l’âge moyen des médecins atteint 51 ans, […] ce qui laisse augurer «un départ massif des médecins à court terme», s'alarme l'Ordre ».
Le journal relève que « la densité de médecins reste bien supérieure à ce que l'on constate dans de nombreux pays étrangers, mais ce chiffre cache des disparités régionales criantes.
 On compte 375 médecins pour 100.000 personnes dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et seulement 238 en Picardie ».

La Tribune constate aussi : « Moins de médecins, mal répartis sur le territoire ».
Le quotidien relève que « pour le président de l’Ordre, Michel Legmann, «la médecine n’est plus attractive» ».
Le journal ajoute que « l’Ordre juge que les mesures d’incitation à exercer dans les zones sous-dotées n’ont pas été efficaces ».

Revue de presse rédigée par Laurent Frichet
TSAVO PRESSE

Voiçi  le communiqueé d' UR-BREIZH (à  méditer:NDLR)

"Une nouvelle promotion de remplaçants

       La période de fin d’année correspond à l’arrivée d’une nouvelle promotion d’internes en médecine générale sur le marché du remplacement. En effet, ceux-ci terminent leur dernier stage fin octobre et commencent à remplacer dès novembre.

       Ainsi, c’est un moment propice pour prendre contact avec l’un de vos jeunes collègues qui cherchent à remplir leur agenda. Nous vous encourageons à poster des annonces, dès que possible, afin d’augmenter vos chances de trouver satisfaction.
 
Urbreizh ne vous a pas permis de trouver un remplaçant jusqu’ici ?

Permettez-nous de vous communiquer le ratio installés/remplaçants en Bretagne.

En Bretagne, il y a environ 3100 médecins généralistes installés pour 340 remplaçants et, pour cette raison, Urbreizh.fr ne peut pas être une garantie absolue de trouver un remplaçant.

        Pour vous faire une idée sur la disproportion entre l’offre et la demande, consultez tout simplement les offres de remplacement proposées pendant et en dehors des vacances scolaires.
Vous constaterez que le nombre de remplaçants disponibles passe du simple au quintuple selon les semaines.

      Ainsi, décaler une semaine de vacances, peut parfois être la quasi-certitude de trouver un remplaçant.

         Par ailleurs, n’hésitez pas à poster des annonces pour de courtes périodes ; pour vous permettre de participer à des journées de formation ou, tout simplement, pour souffler un peu.

Bonne fin de journée et bonne recherche.

 L’équipe Urbreizh
www.urbreizh.fr

lire l'article
Influence de l'image de la médecine générale sur le désir de choix de la spécialité


DROITS ET DEVOIRS DU MEDECIN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :