Origine du malaise et du  mal être (webmestre)

Titre : Influence de l'image de la médecine générale sur le désir de choix de la spécialité
Poster du  Congrés de Nice de Juin  2009

Auteur :  Sylvain DURIEZ, Faculté de médecine de Lille
Co-Auteurs : S Duriez, B Tavernier, R Glantenet

Contexte
Le manque d’affectations en troisième cycle de médecine générale à Lille à l'issue des Epreuves Classantes Nationales (ECN) traduit un désintérêt pour cette spécialité.
La discipline parait peu attractive car elle ne serait
 ni connue des étudiants
ni reconnue au sein de la faculté.

 Objectif
Déterminer comment l’image de la médecine générale influence le désir de non-choix de cette discipline par les étudiants hospitaliers lillois à l’issue des ECN.

Méthode
Un questionnaire a été distribué à l’ensemble des étudiants hospitaliers de la faculté de médecine de Lille. Il comportait des questions sur l’image de la médecine générale, d’éventuels critères de non-choix de la discipline et le désir d’orientation à l’issue des ECN.
Des analyses bivariées ont été réalisées pour déterminer les variables liées au critère ECN par le test du Chi² (p < 0,05).
Résultats 858 questionnaires ont été distribués et 825 récupérés.

Il existait un lien entre la mauvaise vision des étudiants vis-à-vis de la médecine générale et le désir de non-choix de cette discipline (p= 0,0001).

La pratique supposée de « bobologie »par les généralistes était un des critères de ce non-choix (p < 0,0001), ainsi que l’éventualité d’une vie de famille impossible (p = 0,0023).

Il n’existait pas de lien entre le sentiment de dévalorisation de la médecine générale au sein de la faculté et le non-choix (p = 0,4401).

Conclusion
L’image de la médecine générale n’influence que partiellement le désir de non-choix de la discipline à l’issue des ECN à Lille.

 Le choix d’une discipline est complexe faisant intervenir d’autres facteurs socioculturels et imprévus, mais aussi des déterminismes liés au système de soins lui-même.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :