Publié par Formation Médicale Continue

"Dépistage de cancer :"surdiagnostic" et  logiques institutionnelles
par Dr  Bernard JUNOD-faculté Médecine RENNES -décembre  2005
Le dépistage augmente le repérage de pseudo-cancers que   l’examen microscopique ne peut distinguer d’un cancer évolutif. 
 Le « surdiagnostic » nuit à la santé des gens et à l’acquisition de  connaissances sur cette maladie. 
Face à ce phénomène connu  depuis plusieurs décennies, les institutions impliquées dans la recherche et les soins adoptent des logiques potentiellement  conflictuelles.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :