Publié par SECUBU

    Ah , le beau  parcours de soins......................
D'un confrère SARTHOIS

Consultation du 18.07.06
patient en vacances, vivant habituellement au Mans, en CMU. consultation nécessitant une prescription, et pour laquelle je fait un courrier d'information au médecin traitant, lui demandant de revoir le patient en surveillance. Cotation = C + MCG = 23 € en dispense d'avance de frais comme il se doit.
Réponse de "Annie BIGOT" appelée dans le courrier qu'elle m'a adressé "votre correspondant de la CPAM du Mans" :
Majoration non justifiée. l'assuré n'ayant pas été orienté par son médecin traitant, le règlement de la MCG n'est donc pas due et le taux de remboursement est réduit de 10 % !!!
J'ai pu joindre Mme BIGOT (mon correspondant de la CPAM du Mans) qui m'a assuré avec beaucoup d'aplomb qu'elle recevait ce rejet directement du National (en majuscule dans la phrase), qu'il était donc valable, qu'elle n'était qu'une technicienne, qu'elle ne pouvait rien pour moi, que je pouvais, si je n'étais pas d'accord, faire une réclamation par écrit, et qu'elle serait examinée !!!
lorsque je lui ai demandé le pourquoi de cette réduction de 10 %, après m'avoir répété que c'était une décision DU NATIONNAL, elle a daigné vérifier les coordonnés du patient, et m'a affirmé qu'il avait déclaré un médecin traitant.
 
Donc ce patient "exemplaire", jusque la inscrit dans une filière de soins coordonnés, avait malheureusement oublié de demander, à son médecin traitant du Mans, un courrier pour voir un médecin généraliste s'il avait des problèmes pendant ses vacances dans le morbihan !! Et ce dit généraliste du morbihan n'aurait pas dû tenir son confrère informé de la pathologie qu'il venait de déceler, puisqu'il n'était pas le correspondant de vacances de ce confrère ...
 
Et la phrase finale de Mme BIGOT : "mais de toute façon comme il est en CMU je ne vois pas où est le problème puisque vous serez directement remboursé !!!"
 
UBU Roi !!!
 
Où en sont les syndicats face à ces abus de position dominante ? Est-ce typique au Mans ou retrouvons-nous cela ailleurs ?
J'adresse bien sûr ce courrier (sur ordonnance à mon nom) au directeur de la CPAM de la Sarthe par Fax, en espérant que nombres d'employés auront pu le lire au passage.
Avez vous des solutions plus radicales ?
 
Robert LUY
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :