Publié par Vidal

DUROGESIC 12 µg/h dispositif transdermique : nouveau dosage 
fentanyl : analgésique opioïde, morphinomimétique
DUROGESIC 12 µg/h (fentanyl) vient compléter la gamme de DUROGESIC 25 µg/h, 50 µg/h, 75 µg/h et 100 µg/h. Il est indiqué dans le traitement des douleurs chroniques d'origine cancéreuse, intenses ou rebelles aux autres antalgiques, en cas de douleurs stables.

En pratique :
La posologie de 12 µg/h de fentanyl transdermique est équivalente à environ 30 mg à 60 mg de morphine orale par jour.
Lorsqu'un dispositif transdermique est appliqué, son activité persiste 72 heures.

Patients recevant des morphiniques pour la première fois : utiliser le dispositif transdermique de DUROGESIC le plus faiblement dosé, soit 12 µg/h, lors de l'administration initiale. Chez les personnes très âgées ou fragiles, il n'est pas conseillé d'initier un traitement opioïde par DUROGESIC en raison de leur susceptibilité connue aux opioïdes. Dans ces cas, il est préférable d'initier le traitement avec de faibles doses de morphine à libération immédiate, puis de prescrire DUROGESIC après détermination de la dose optimale.

Patients antérieurement traités par des morphiniques : compte tenu des données disponibles, il est nécessaire de se baser sur la quantité de morphine reçue par le patient : calculer les besoins en morphine des 24 heures précédentes et extrapoler les doses de DUROGESIC à utiliser à partir des doses de morphine/24 heures. A titre indicatif, utiliser :

• pour 30 à 60 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 12 µg/h
• pour 60 à 90 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 25 µg/h
• pour 90 à 150 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 50 µg/h
• pour 150 à 210 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 75 µg/h
• pour 210 à 270 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 100 µg/h
• pour 270 à 330 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 125 µg/h
• pour 330 à 390 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 150 µg/h
• pour 390 à 450 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 175 µg/h
• pour 450 à 510 mg/jour de morphine orale : DUROGESIC 200 µg/h

S'il est nécessaire d'augmenter la posologie chez un patient préalablement stable sous traitement par DUROGESIC, le patch le plus faiblement dosé devra être utilisé, en tenant compte, à titre indicatif, de l'équivalence suivante : 30 mg de morphine correspondent à DUROGESIC 12 µg/h.
Pour des doses journalières de morphine supérieures à 500 mg, correspondant à des doses de DUROGESIC supérieures à 200 µg/h, la conversion est difficile. L'attitude thérapeutique doit être évaluée au cas par cas, en tenant compte des éventuelles alternatives thérapeutiques. En effet, des doses de morphine aussi importantes doivent conduire à réévaluer l'efficacité de la morphine chez ces patients. Compte tenu de la pharmacocinétique de DUROGESIC, il est recommandé de poursuivre les antalgiques antérieurement utilisés pendant les 12 premières heures suivant la pose du premier patch.

Adaptation posologique et traitement d'entretien.
Les dispositifs transdermiques doivent être remplacés toutes les 72 heures. L'adaptation posologique doit être individualisée jusqu'à obtention d'une analgésie efficace. Lorsque l'analgésie est insuffisante, la posologie peut être augmentée 3 jours après l'application du patch.
L'augmentation des doses doit se faire en fonction des interdoses cumulées sur 24 heures en respectant l'équivalence de 30 mg de morphine orale correspondant à 12 µg/h de DUROGESIC et des paliers d'augmentation de 50 % au maximum toutes les 72 heures.
Afin d'adapter les doses au mieux, il est possible d'utiliser plusieurs dispositifs transdermiques de différents dosages : par exemple un dispositif transdermique dosé à 25 µg/h plus un dispositif transdermique dosé à 12 µg/h.

DUROGESIC est contre-indiqué en cas de :
• Hypersensibilité connue au fentanyl ou aux adhésifs présents dans le dispositif.
• Insuffisance respiratoire décompensée.
• Douleurs post-opératoires.
• Allaitement.
•     En association avec la buprénorphine, la nalbuphine et la pentazocine.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :