Publié par Preuves et Pratiques

Sevrage du nourrisson et éthylisme de l'adulte. 


Résultats de l'étude prospective d'une cohorte de 6.562 hommes et femmes nés en 1959-61 : p
armi d'autres facteurs, le sevrage trop précoce semble prédisposer les adultes à l'abus d'alcool et à des hospitalisations dues à l'alcoolisme.

Explications proposées par les auteurs :
contact psychologique et physique insuffisant avec la mère, en raison de la précocité du sevrage qui est associée par ailleurs à la baisse de l'intelligence ainsi qu'à l'hyperactivité avec déficit d'attention, puis  ltérieurement à l'augmentation du risque d'alcoolisme.

Sørensen & Coll., American Journal of Psychiatry, avril 2006 ; 163 :
704-709.
http://ajp.psychiatryonline.org/cgi/content/abstract/163/4/704
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :