Publié par Preuves et Pratiques

Infection aiguë banale, thrombose veineuse profonde (TVP), embolie pulmonaire (EP).

Résultats d'une étude incluant plus de 11.000 cas : les risques de TVP et d'EP sont doublés dans les 2 semaines suivant une infection urinaire.
 Ces risques diminuent progressivement au cours des mois suivants, jusqu'à retrouver leur niveau initial au terme d'un an.
Le risque de TVP est également augmenté après les infections respiratoires.
Cette augmentation post-infectieuse du risque de maladie thromboembolique veineuse s'ajoute à celle, déjà connue, du risque d'événement cardiovasculaire artériel.

Smeeth & Coll., Lancet, 1er avril 2006 ; 367 : 1075-1079
http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140673606684742/abstract
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :