Publié par Dr Gérard HAMONIC

........ Trop fréquemment , des patients se voient prescrire des examens de biologie -par des confrères spécialistes (en ville ou en établissements) , sans que ce confrère signale "double à adresser au médecin traitant" ..............





à URML Bretagne

Chères Consoeurs , Chers Confrères

           En tant que médecin traitant , choisi par des patients et accepté par moi-même, je suis responsable de la tenue du dossier médical

        Trop fréquemment , des patients se voient prescrire des examens de biologie -par des confrères spécialistes (en ville ou en établissements) , sans que ce confrère signale "double à adresser au médecin traitant"

          Si la loi autorise le patient à ne pas transmettre à sa demande certains résultats , la plupart des patients pensent que ces résultats le sont systématiquement
          Ces examens prescrits sont parfois effectués par un "préleveur" ( infirmière..) sans que l'on demande au patient s'il veut que les résultats soient transmis à son MT

          J'ai interpellé à plusieurs reprises les responsables des Laboratoires d'Analyses Médicales de mon secteur , pour me voir opposer la sempiternelle liberté du patient d' accepter ou de ne pas accepter cette transmission - dans le cadre législatif
          OUI , d'accord , mais ceci est valable à condition que l'on lui demande s'il le veut ou pas..

          Or , ce n'est pas le cas , une affichette le signalerait dans un des LAM de mon secteur; j'ai demandé qu'elle soit plus visible.. De plus j'ai demandé , en vain pour l'instant , que les "préléveurs " demandent systématiquement si le patient veut que les résultats parviennent ou non à son MT

          De nombreux exemples démontrent que cette situation peut-être préjudiciable à l'optimisation de la prise en charge des patients - surtout polymédiqués- et que la préoccupation de ce versant médical devrait être prépondérante pour tous les professionnels de santé.

Que faire :
1: alerter les médecins prescripteurs d'examens biologiques d'apposer systématiquement "double des résultats à transmettre au Médecin Traitant"
2: le "préleveur" devra poser la question de l'opposition éventuelle à cette transmission



          La mission, serait de faire prendre conscience du moins aux libéraux ( médecins spécialistes de ville , anesthésistes .....) d'appliquer cette "consigne" dans l'intérêt du patient , pour une meilleure prise en charge ,éviter les accidents iatrogéniques....

           De plus , vous pourriez interpeller les partenaires (URCAM) pour connaître leur position . Je vous suis reconnaissant de vous donner votre avis et réflexions

Cordialement

premiere publication le 01 SEPTEMBRE 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :