Publié par Formation Médicale Continue

Bachelot supprime l'obligation de FMC

            La FMC obligatoire, c'est fini ! Curieusement, Roselyne Bachelot a choisi de l'annoncer mardi devant un parterre d'hospitaliers, lors de l'inauguration à Paris d'Hôpital expo. « Il faut en appeler à la responsabilité individuelle de chacun. Les professionnels de santé n'ont pas besoin d'être surveillés comme des enfants et que l'on vérifie s'ils ont bien effectué telle ou telle démarche de formation. » En deux phrases , tout est dit. Et voilà officiellement enterrée une obligation de FMC, qui n'est en réalité jamais entrée en application depuis son instauration en 1996.

        La réforme de l'automne prochain devrait donc repenser complètement le dispositif de formation des blouses blanches. Et l'EPP obligatoire devrait y avoir toute sa place, puisque la ministre précise qu'elle « souhaite transformer l'obligation de formation médicale continue, qui est aujourd'hui une obligation de moyens, en une obligation de résultats ».

    Autrement dit, chacun pourra donc demain emprunter la voie qu'il juge la plus adéquate pour se former, pourvu qu'il puisse faire la preuve de la qualité des soins qu'il délivre.

            La HAS renforcée ? Roselyne Bachelot n'a pas davantage précisé sa pensée. Mais il est évident que son projet de loi pourrait remettre en cause l'existence même des Cnfmc, et renforcer le rôle de la Haute Autorité de santé (HAS).
 Quel que soit le chef d'orchestre du nouveau dispositif d'EPP, il est certain en tout cas que la dualité des dispositifs d'agrément EPP/FMC a vécu. « Il est clair qu'après avoir supprimé les Crfmc, Roselyne Bachelot signifie qu'elle n'a plus besoin des Cnfmc, commente Bernard Ortolan, président du Cnfmc des libéraux. En parlant clairement de vérification des compétences, elle adopte la ligne de la recertification. C'est nouveau et c'est grave. Mais cette vérification, par qui et sous quelle forme sera-t-elle effectuée ? Je souhaite bien du plaisir à la ministre de la Santé pour écrire la prochaine loi ! »
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :