Publié par Groupe Qualité DINAN EST

La "médecine basée sur les preuves" un progrès conceptuel et non "un dogme"


La « médecine basée sur les preuves » ou EBM pour « Evidence Based Medicine », qui désignait au départ une stratégie d'apprentissage des connaissances cliniques, fait maintenant partie intégrante de la pratique médicale.

LA MEDECINE basée sur les preuves fonde les décisions cliniques, non seulement sur les connaissances théoriques, le jugement et l'expérience, qui sont les principales composantes de la médecine traditionnelle, mais également sur « les preuves » scientifiques.
 Par preuves, on entend les connaissances qui sont déduites de recherches cliniques systématiques, réalisées principalement dans le domaine du pronostic, du diagnostic et du traitement des malades, et qui se fondent sur des résultats valides et applicables dans la pratique médicale courante.

Des étapes successives. Les études cliniques considérées sont des essais contrôlés randomisés, des métaanalyses, mais aussi des études transversales et de suivi dans le domaine du pronostic, du diagnostic et du traitement des maladies.

Classiquement, la « médecine basée sur les preuves » est une démarche organisée en étapes successives : la formulation claire et précise d'une question à partir d'un problème clinique donné, la recherche dans la littérature des articles les plus pertinents qui se rapportent à la question posée, une évaluation critique systématique de la validité et de l'intérêt des résultats des études, la possibilité de les appliquer en pratique, enfin l'intégration de ces preuves dans la pratique médicale courante.
Cependant en aucun cas, ces preuves ne peuvent remplacer le jugement et l'expérience du clinicien. La « médecine basée sur les preuves ' complète la pratique médicale traditionnelle mais ne la remplace pas. Elle a des limites, notamment dans des situations complexes qui obligent à prendre en compte d'autres facteurs, sociaux.
faniiliaux, culturel...
"L'EBM est un progrès, il faut se garder de toute tentative d'interprétation- intégriste- de ce concept qui conduirati à appliquer les "preuves" de la recherche de façon dogmatique."

Dr MICHELINE FOURCADE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :