Publié par Formation Médicale Continue


- L'objectif général est de ramener la tension sous 140/90 mmHg
- L'automesure répétée est vivement recommandée
- Le nombre de facteurs de risque guide le choix thérapeutique

RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE L'HTA ESSENTIELLE

En juillet 2005, la HAS a publié de nouvelles recommandations concernant la prise en charge des adultes atteints d'hypertension artérielle essentielle. Du diagnostic au traitement, rappel des différentes étapes de prise en charge.

DIAGNOSTIC DE L'HTA PAR MESURES REPETEES DE LA PRESSION ARTERIELLE (PA)
Au cabinet médical, il faut faire au moins 2 mesures de PA à quelques minutes d'intervalle. La moyenne sera le chiffre retenu. De plus, la recherche d'une hypotension orthostatique est conseillée chez tout hypertendu.

L'automesure et la MAPA permettent de corriger le diagnostic et de s'assurer de la permanence de l'HTA. L'équivalent pour un seuil de 140/90 mmHG au cabinet médical est:

- Automesure: 135/85 mmHg
- MAPA éveil: 135/85 mmHg
- MAPA sommeil: 120/70 mmHg
- MAPA 24 heures: 130/80 mmHg

EVALUATION DU RISQUE CV GLOBAL
Les facteurs de risque (FDR) sont: âge (> 50 ans chez l'homme et > 60 ans chez la femme), tabagisme, antécédents familiaux d'accident cardiovasculaire précoce, diabète, dyslipidémie, obésité, sédentarité, consommation excessive d'alcool

STRATEGIE D'ADAPTATION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX
L'objectif général est d'obtenir une PA < 140/90 mmHg.

Le choix thérapeutique en première intention se fait parmi 5 classes d'hypertenseurs: les diurétiques thiazidiques, les bêta-bloquants, les inhibiteurs calciques, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA-II ou sartans).

En cas de prescription d'un IEC ou d'un ARA II, on doit faire un bilan associant kaliémie et créatininémie dans un délai de 7 à 15 jours après le début du traitement. Si la créatininémie s'élève de plus de 20 à 30 %, il faut arrêter l'IEC ou l'ARA-II et demander un avis spécialisé.

En première intention, une monothérapie ou une association fixe à faible dose est conseillée.

En deuxième intention, une bithérapie sera instaurée après au moins 4 semaines en cas de réponse tensionnelle insuffisante au traitement initial (baisse de la PAS > 10 % mais persistance de la PA au-dessus des objectifs). Une bithérapie sera mise en place plus rapidement:

- Chez le patient avec une PA inférieur ou égal 180/110 mmHg quel que soit le nombre de FDR CV associés.

- Chez le patient avec une PA de 140-179/90-109 mmHg et à risque CV élevé. Si la réponse est encore insuffisante, une trithérapie sera envisagée (dont un diurétique thiazidique sauf en cas d'insuffisance rénale). Après 4 semaines du traitement initial, sans réponse ou en cas d'effets indésirables, il faut changer de classe thérapeutique. Des mesures hygiéno-diététiques sont recommandées chez tous les patients hypertendus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :